Mercredi, 17 juillet 2024
Egypte > Politique >

Le taux d’intérêt des prêts européens à l’Egypte ne dépasse pas 3%, selon l’ambassadeur égyptien à l’Union européenne

Maha Salem , Lundi, 18 mars 2024

Sans condition, les prêts européens seront remboursés sur 20 ans. La dette extérieure égyptienne a triplé en une décennie pour atteindre près de 165 milliards de dollars.

Sissi
Le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi serre la main de la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, après avoir signé un accord au palais présidentiel du Caire. Photo : AP

Les aides accordées à l’Egypte par l’Union européenne sont sans condition, réassure l’ambassadeur de l’Egypte auprès de l’Union européenne (UE), Badr Abdel Ati, le lendemain de la signature de l’accord avec l’UE.

Le paquet financier annoncé dimanche renferme des prêts avec des taux d’intérêt réduits qui ne dépassent pas 3 % (contre près de 8% sur le marché), selon la même source en ajoutant que le délai de remboursement est de 20 ans.

L'Union européenne (UE) a signé dimanche 17 mars un "partenariat stratégique" de 7,4 milliards d'euros avec l'Egypte notamment dans les domaines de l'énergie et des migrations.

Cet accord a été signé au Caire en présence du président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi et la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, ainsi que cinq chefs d'Etat et de gouvernements européens. L’accord comprend cinq milliards d'euros de prêts, dont un milliard versé avant fin 2024, 1,8 milliard d'investissements, 400 millions d'aide pour des projets bilatéraux et 200 millions d'aide pour des programmes portant sur les questions de migration.

Avec cet accord, « nous élevons la relation entre l'Union européenne et l'Egypte au statut de partenariat stratégique global », a indiqué Von der Leyen, évoquant des domaines de coopérations « allant du commerce aux énergies décarbonées en passant par la gestion des migrations ».

Cet afflux de fonds -qui s'étalera jusqu'à fin 2027- est une bouffée d'oxygène pour l'Egypte, qui traverse actuellement la pire crise économique de son histoire. Il s'ajoute au dernier coup de pouce financier reçu par Le Caire : 35 milliards de dollars injectés par les Emirats arabes unis.

L’Egypte a signé, mercredi 6 mars, un accord avec le Fonds Monétaire international (FMI) pour obtenir un prêt supplémentaire de 5 milliards de dollars et accroître son programme de financement avec l’institution internationale à 8 milliards de dollars.

Le Caire consacre une bonne partie de ses ressources au remboursement de sa dette extérieure, qui a triplé en une décennie pour atteindre près de 165 milliards de dollars.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique