Dimanche, 23 juin 2024
Egypte > Politique >

Al-Sissi réclame la valorisation des ressources humaines et l’élaboration de politiques de commercialisation pour les entreprises

Ahraminfo , Lundi, 11 mars 2024

Lors d'une réunion avec le premier ministre Mostafa Madbouly et le ministre du secteur public Mahmoud Esmat, le Président Abdel-Fattah Al-Sissi, a demandé au gouvernement, lundi 11 mars, la mise en œuvre d'un plan visant à améliorer la performance des entreprises et les usines du secteur public.

Al-Sissi
Al-Sissi avec le Premier ministre et le ministre du secteur public. Photo: Page officielle de la présidence.

Le Président, Abdel-Fattah Al-Sissi, a demandé au gouvernement, lundi 11 mars, la mise en œuvre d'un plan qui vise à améliorer la performance des entreprises et les usines du secteur public. Il a également appelé à poursuivre les programmes de formation et de la valorisation des ressources humaines, élaborer les politiques de commercialisation pour les entreprises afin de stimuler les ventes intérieures et de promouvoir les exportations. Tels sont les sujets abordés lors d’une rencontre entre le président et le Premier ministre, Mostafa Madbouly et l’ingénieur Mahmoud Esmat, ministre du secteur public. 

La réunion a mis l’accent sur le partenariat avec le secteur privé. Selon Ahmed Fahmy, porte-parole de la présidence de la République, la réunion a abordé le statut actuel de différents projets, la disponibilité des matières premières nécessaires à la production, ainsi que les projets de partenariat avec le secteur privé, et les efforts visant à promouvoir les opportunités d’investissement dans diverses activités et secteurs.

La réunion a porté sur les efforts déployés par le Gouvernement pour assurer l’achèvement rapide de nouveaux projets dans divers secteurs, y compris en pharmacie, tourisme, filature, textile, construction, industries chimiques et véhicules électriques, contribuer ainsi aux besoins du marché intérieur et augmenter les taux d’exportation.

Et dans le but de soulager les citoyens, de limiter les effets des défis économiques et de minimiser leurs impacts, le président a suivi les efforts du gouvernement pour mettre en œuvre le paquet de soutien social récemment adopté pour soutenir les fonctionnaires de l’État et des entreprises publiques, à la lumière des lois réglementées adoptées par le Parlement, en vue de soulager les citoyens et de limiter et minimiser les effets des difficultés économiques.

Le président égyptien avait annoncé le 7 février un ensemble de décision visant à hausser le salaire minium, un nouveau paquet de protection sociale, d’une valeur de 180 milliards de que le porte-parole.

Le programme de protection sociale qui entrera en vigueur dès le mois de mars comprend une augmentation de 15% des pensions de retraite pour près de 13 millions de citoyens avec un coût total de 74 milliards de livres, ainsi qu'une augmentation de 15% des pensions sociales de Takafol wa Karama (solidarité et dignité) avec un coût de 5,5 milliards de livres. Ce programme concerne cinq millions de ménages et vise à alléger les difficultés des familles les plus vulnérables, 41 milliards de livres égyptiennes y seront consacrées au cours de l’exercice 2024/2025. 

Le paquet social prévoit également de rehausser de 33 % le seuil d’exonération fiscale de l'impôt sur le revenu pour inclure les salariés des secteurs public et privé dont le revenu annuel est en dessous de 60000 livres, une mesure qui coûterait au trésor public 5 milliards de livres par an.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique