Jeudi, 13 juin 2024
Egypte > Politique >

Le président Sissi reçoit le directeur général de la FAO

Dalia Farouq , Dimanche, 03 mars 2024

Les discussions entre le président Abdel Fattah Al-Sissi et le directeur général de la FAO, ont abordé les efforts de l'Egypte pour surmonter la crise alimentaire mondiale et remédier à la situation humanitaire catastrophique et la famine qui plombe à Gaza.

s
Le Président Abdel-Fattah Al-Sissi a rencontré, le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), QU Dongyu. Photo : Page Facebook de la Présidence de la République

Le Président Abdel-Fattah Al-Sissi s’est entretenu dimanche 3 mars avec le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), QU Dongyu, en présence du ministère de l’Agriculture, Mohamed Al-Quseir, rapporte un communiqué de la présidence.

Les discussions ont abordé la crise alimentaire mondiale, en particulier les répercussions de la guerre en Ukraine sur l'Egypte, l'un des plus grands importateurs de céréales au monde.

Le président Sissi a expliqué que l'Egypte s'efforce de surmonter ce défi en augmentant la superficie des terres agricoles, en se concentrant sur la recherche scientifique et technologique pour améliorer la productivité. Le chef de l’Etat a noté dans ce contexte les énormes projets agricoles mis en œuvre par l'Etat égyptien pour réaliser cet objectif. Au cours des deux prochaines années, 4 millions de feddans de terrains agricoles commenceront la production.

Le directeur de la FAO a assuré qu’il suivait de près l’expérience égyptienne en matière de développement agricole.

Selon le porte-parole de la présidence, des discussions approfondies ont eu lieu sur la situation dans la bande de Gaza, notamment la situation humanitaire catastrophique et les efforts intensifs de l'Egypte pour acheminer l'aide afin de soulager la population dans l’enclave palestinienne.

L’Organisation des Nations Unies (ONU), avait prévenu dans un communiqué le 27 février que la famine plane sur la bande de Gaza.

Le chef adjoint du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), Ramesh Rajasingham, a déclaré que la situation à Gaza était grave, la quasi-totalité de la population étant obligée de compter sur « une aide alimentaire humanitaire terriblement inadéquate pour survivre ».

« Les experts en sécurité alimentaire mettent en garde contre un effondrement total de l’agriculture dans le nord de Gaza d’ici mai si les conditions persistent, avec des champs et des actifs productifs endommagés, détruits ou inaccessibles », a souligné M. Rajasingham. « Beaucoup n’ont eu d’autre choix que d’abandonner leurs terres productives en raison des ordres d’évacuation et des déplacements répétés ».

Dans le même contexte, Maurizio Martina, Directeur général adjoint de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a également dressé un sombre tableau de la situation à Gaza, à l'heure où au moins 378.000 de ses habitants connaissent une insécurité alimentaire aiguë.

Afin de confronter cette situation difficile, plusieurs pays dont l’Egypte, la Jordanie et les Etats-Unis, ont largué de l’aide humanitaire sur le nord et le centre de Gaza. 

Le porte-parole de la présidence de la République, Ahmed Fahmy, a déclaré que la réunion a mis l'accent sur le partenariat de longue date entre l'Egypte et la FAO.

Le directeur général de la FAO a dit apprécier le développement urbain, agricole et industriel remarquable dont il a été témoin durant sa visite, affirmant l’engagement de la FAO à poursuivre la coopération avec l’Egypte.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique