Mardi, 23 avril 2024
Egypte > Politique >

Session interactive sur les contributions de l'Égypte dans le règlement des conflits et la médiation au Moyen-Orient et en Afrique

Allaa Ghanem, Vendredi, 01 mars 2024

Dans le cadre d’un vaste programme de formation se tenant au Centre international du Caire pour la résolution des conflits, le maintien et la consolidation de la paix, un séminaire interactif sur les contributions de l’Egypte dans le règlement des conflits et la médiation au Moyen-Orient et en Afrique s’est tenue cette semaine.

s
Mohamed El-Orabi, ex-chef de la diplomatie égyptienne au Centre international du Caire (CCCPA). Photo : CCCPA

Le Centre international du Caire pour la résolution des conflits, le maintien et la consolidation de la paix (CCCPA) a organisé cette semaine, un séminaire interactif sur les contributions de l'Égypte dans le règlement des conflits et la médiation au Moyen-Orient et en Afrique animée par l’ancien ministre des Affaires étrangères, SE Mohamed El-Orabi. 

Ce séminaire entre dans le cadre d’un vaste programme de formation s'étendant sur quatre jours dont la thématique est “le rôle des médias dans la couverture et la résolution des conflits”. Plusieurs professionnels du secteur des médias y sont conviés ainsi que quelques diplomates ayant eu des expériences de terrain. La session de formation a été organisée en coopération avec le bureau du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et le soutien de l’ambassade du Canada au Caire. 

À l’occasion de la session interactive animée par Monsieur El-Orabi, plusieurs points ont été relevés sur la politique étrangère de l’Egypte. L’ancien chef de la diplomatie égyptienne a passé en revue le rôle de l’Egypte dans les conflits régionaux dont la médiation de l’Egypte dans le cadre de la guerre en cours à Gaza. Concernant ce dernier, l’ex diplomate a tenu a affirmé l’idée selon laquelle l’Egypte n’acceptera jamais le déplacement des Palestiniens qui équivaut à une liquidation de la cause palestinienne “L’Egypte ne peut pas accepter le déplacement des Palestiniens, non pas car on ne veut pas accueillir les Palestiniens ou que cela représente une menace pour la sécurité nationale mais parce que cela mettra avant tout fin à la cause Palestinienne”. Le diplomate a également rappelé que l’Egypte se situe dans une zone très instable avec des frontières “brûlantes”. En effet, tous les pays frontaliers connaissent une crise, instabilité et/ou conflit. Pour toutes ces raisons, l’Egypte doit redoubler d’attention afin de protéger son territoire de toute menace. 

L’ex-chef de la diplomatie égyptienne a indiqué que l’Egypte a toujours joué un rôle important dans la promotion de la paix et de la sécurité mais que plus d’efforts sont nécessaires pour mettre en avant ce rôle dans les médias. Ceci a été le même constat pour les journalistes participant à la session. 

D’après l’ex-ministre des Affaires étrangères, la politique étrangère de l’Egypte se résume en trois piliers : la paix, la stabilité et le développement. Cette politique est orientée principalement vers le sud, avec notamment la construction d'infrastructures énergétiques, de routes et le soft power éducatif et religieux. En somme, l’Egypte promeut depuis longtemps la paix, la stabilité et le développement durable, ces mêmes valeurs portées par le CCCPA, centre qui existe depuis 1994. 

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique