Jeudi, 25 avril 2024
Egypte > Politique >

Israël mène une politique d'extermination à Gaza : porte parole du ministère des Affaires étrangères

Laila Ahmed , Mercredi, 21 février 2024

L'Egypte critique ouvertement la politique d'Israël à Gaza, la qualifiant d'extermination et de déportation, et souligne le besoin urgent d'une intervention juridique internationale pour mettre fin aux violences.

s
Porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ahmed Abu Zeid. Photo : Page Facebook du Conseil des ministres

Ahmed Abu Zeid, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a accusé Israël de mener une politique d'extermination et de déportation contre les Palestiniens à Gaza, selon Al-Qahera news le mercredi 21 février.

Abu Zeid a critiqué le veto des Etats-Unis à l'ONU contre une résolution demandant un cessez-le-feu humanitaire immédiat à Gaza, le jugeant « contraire aux responsabilités internationales des Etats-Unis et non convaincant ».

La proposition avait reçu 13 votes favorables, une abstention du Royaume-Uni et un vote contre, marquant le troisième veto américain depuis le début du conflit israélien à Gaza.

Il a également mis en lumière l'importance des audiences en cours à la Cour internationale de justice (CIJ) depuis le lundi 19 février, se concentrant sur les implications légales des actions d'Israël dans le territoire palestinien occupé.

Abu Zeid a décrit la demande d'un avis consultatif de la CIJ comme cruciale dans un communiqué publié par le ministère de Affaires étrangères le 21 février : « la demande d'avis consultatif intervient dans des circonstances critiques et dans le contexte d'une histoire qui s'étend sur environ 75 ans de pratiques israéliennes visant à la déportation des Palestiniens, la dépossession de leurs terres et de leurs maisons, la mise en œuvre de les politiques de punition collective et le recours systématique et aveugle à la violence contre les civils ».

L'Egypte, lors de son intervention à la CIJ, a insisté sur l'importance de cet avis pour appuyer la solution à deux Etats, essentielle à la sécurité et à la stabilité régionale, et pour atteindre une résolution juste et durable au conflit israélo-arabe.

Le Caire appelle la communauté internationale à exercer une pression sur Israël afin de cesser ses violations du droit international.

Deux mémoires ont été soumis par l'Egypte à la CIJ cette semaine, dénonçant les violences et les politiques israéliennes de persécution et de discrimination raciale, en violation flagrante du droit international humanitaire et des droits humains.

Yasmine Moussa, Conseillère juridique du ministère égyptien des Affaires étrangères, a exprimé devant la CIJ l'opinion que les agissements d'Israël à Gaza « ne constituent pas une défense légitime, mais plutôt une guerre brutale », soulignant les souffrances subies par les Palestiniens sous forme de punition collective depuis 75 ans.

 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique