Lundi, 22 avril 2024
Egypte > Politique >

Sissi discute avec le leader chiite iraqien Ammar Al-Hakim la situation dans la région

Ahraminfo , Mardi, 20 février 2024

Sissi affirme le soutien ferme de l’Egypte à l’Iraq, ainsi qu’à tous ses efforts pour renforcer la sécurité, la stabilité et le développement.

Sissi
Le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, lors de sa rencontre avec le leader religieux iraqien Ammar Al-Hakim. photo: page officielle de la présidence

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a rencontré, mardi 20 février, le chef du Mouvement national iraqien de la sagesse, Ammar Al-Hakim, et la délégation qui l’accompagne, en présence du général Abbas Kamel, chef des renseignements généraux, rapporte un communiqué de presse de la présidence.

Le porte-parole de la présidence égyptienne, Ahmed Fahmy, a déclaré que lors de la réunion, le président Sissi a affirmé le soutien ferme de l’Egypte à l’Iraq, ainsi qu’à tous ses efforts pour renforcer la sécurité, la stabilité et le développement.

Pour sa part, Ammar Al-Hakim, l’influent leader religieux chiite, a souligné la force et la profondeur des relations historiques entre les deux pays, soulignant le rôle central de l’Egypte dans la protection de la sécurité et de la stabilité de la région arabe.

Il a apprécié le soutien de l’Egypte à l’Iraq et ses positions sincères en faveur de tous les pays arabes et islamiques.

Le porte-parole a ajouté que la réunion a porté sur la situation régionale tendue, ainsi que sur la guerre dans la bande de Gaza et les efforts intensifs de l’Egypte pour établir un cessez-le-feu et faciliter l’acheminement des aides humanitaires en quantité suffisante afin d’atténuer les énormes souffrances humaines dans la bande.

Selon Fahmy, les deux parties ont souligné que la communauté internationale doit assumer ses responsabilités en matière de protection des civils et de l’établissement d’un cessez-le-feu. Les deux parties ont également mis l’accent sur la nécessité d'un règlement global et juste de la question palestinienne tout en mettant en garde contre le danger d'une escalade continue et ses répercussions sur la stabilité de la région.

Cette visite vient à un temps critique, notamment avec l’ascension des tensions dans la région et les frappes américaines en Iraq, en Syrie et au Yémen.

Par ailleurs, ce n’est pas la première visite d’Al-Hakim en Egypte. Lors de sa dernière visite en mai dernier, Al-Hakim a discuté avec le président Sissi les derniers développements politiques en Iraq et les principaux enjeux régionaux d’intérêt commun.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique