Jeudi, 18 avril 2024
Egypte > Politique >

Une opération militaire à Rafah endomagerait la paix au Moyen-Orient : Sameh Shoukry

Dalia Farouq , Dimanche, 18 février 2024

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, avertit qu'une opération militaire à Rafah, refuge de 1,4 million de Palestiniens, menacerait gravement la sécurité nationale de l'Egypte et la stabilité régionale.

s
Le ministre des affaires étrangères égyptien lors de sa participation à la conférence sur la sécurité à Munich en Allemagne. Photo:page officielle du ministère des affaires étrangères égyptien

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, a exprimé de sérieuses préoccupations, affirmant qu'une intervention militaire dans la ville de Rafah, abri pour près de 1,4 million de Palestiniens déplacés, constituerait une menace directe pour la sécurité nationale de l'Egypte et porterait atteinte à la paix et à la sécurité dans l'ensemble du Moyen-Orient.

Cette déclaration a été relayée par Ahmed Abou Zeid, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Lors de son intervention le 17 février, en compagnie de ses homologues saoudien et belge, dans une session intitulée "Vers la stabilité et la paix au Moyen-Orient: les défis d'une désescalade" organisée en marge de la Conférence de Munich sur la paix en Allemagne, Shoukry a souligné les conséquences désastreuses et les répercussions d'une telle opération qui violeraient les principes humanitaires et les lois internationales.

Shoukry a critiqué l'incapacité de la communauté internationale à arrêter la guerre menée par Israël contre les habitants de la bande de Gaza, qualifiée d'inhumaine par le porte-parole.

Abou Zeid a rapporté que le ministre a mis en évidence les risques de l'effondrement du système humanitaire à Gaza et la responsabilité légale, humanitaire, et politique internationale, conformément aux résolutions internationales, pour assurer un acheminement complet, sûr, et durable de l'aide humanitaire à Gaza, incluant la résolution 2720 du Conseil de sécurité.

Le ministre a insisté sur l'importance de renforcer les efforts internationaux pour activer le mécanisme de l'ONU destiné à faciliter, surveiller, et coordonner l'acheminement de l'aide et à lever les blocages israéliens pour une pleine application de cette résolution.

Dans son discours, Shoukry a évoqué les défis régionaux amplifiés par la guerre israélienne contre Gaza, les tensions au Liban et en Iraq, et les risques pour la sécurité maritime en mer Rouge. Il a souligné l'urgence de confiner la crise à Gaza, d'instaurer un cessez-le-feu, de mettre en œuvre une trêve, d'échanger des prisonniers rapidement, et d'éviter l'escalade de la violence et du conflit dans la région.

Pour conclure, Shoukry a réaffirmé l'engagement de l'Egypte dans des discussions approfondies pour résoudre cette crise à sa racine et promouvoir une coexistence pacifique dans la région, insistant sur le fait qu'une paix durable ne peut être atteinte qu'avec la réalisation de la solution à deux Etats et l'établissement d'un Etat palestinien indépendant, viable, et contigu, basé sur les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique