Dimanche, 21 avril 2024
Egypte > Politique >

Shoukry met en garde contre les dangers d’une opération militaire israélienne dans la ville de Rafah, la police palestinienne patrouille la frontière

Laila Ahmed , Vendredi, 16 février 2024

Le chef de la diplomatie égyptienne a souligné l'importance de l'accélération du processus de l’acheminement de l'aide à Gaza, ainsi que la nécessité de continuer de soutenir l'UNRWA.

Shoukry
Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Shoukry lors d’une réunion avec les membres du groupe The Elders. Photo : ministère des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Shoukry a mis en garde contre les dangers d’une opération militaire israélienne dans la ville de Rafah, et les répercussions humanitaires désastreuses qu'elle aurait dans la bande de Gaza, lors de sa rencontre vendredi 16 février, avec un certain nombre de hauts dirigeants et responsables internationaux, avec les membres du groupe The Elders, fondé par le défunt dirigeant Nelson Mandela pour soutenir la paix dans le monde.

Dans le cadre de la réunion, qui s’est déroulé en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité, Shoukry a souligné l'importance de  l'accélération du processus de l’acheminement de l'aide à Gaza, ainsi que la nécessité de continuer de soutenir l'UNRWA, indique un communiqué du ministre des Affaires étrangères. 

Israël persiste dans son projet d'offensive à grande échelle à Rafah, où se terrent plus d'un million de Palestiniens, malgré des mises en garde internationales encore redoublées jeudi et des tractations en arrière-plan pour une trêve à Gaza avec le Hamas.

Environ 1,4 million de personnes, selon l'ONU, soit plus de la moitié de la population de Gaza, dont beaucoup déplacées à plusieurs reprises par la guerre, s'entassent à Rafah, transformée en un gigantesque campement, dans l'angoisse de l'offensive annoncée depuis plusieurs jours par Benjamin Netanyahu.

Une source de l'Autorité des Passages et des Frontières à Gaza a réfuté les informations qui circulent concernant l’envahissement du terminal de Rafah par le côté palestinien.

La source a expliqué que des personnes déplacées, après avoir incendié des pneus, ont ouvert le portail du terminal et ont attaqué des camions transportant de l'aide alimentaire qui se dirigeaient vers la bande de Gaza.

Il a ajouté que des patrouilles de la police palestinienne ont été envoyées pour contrôler la situation sur le terrain et sécuriser les camions d'aide.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique