Mercredi, 24 juillet 2024
Egypte > Politique >

Sissi et le ministre des Affaires étrangères qatari mettent en garde contre le danger de l'escalade israélienne à Rafah

Laila Ahmed , Mardi, 13 février 2024

La réunion entre le président égyptien et le ministre des Affaires étrangères qatari a été l'occasion de traiter des efforts visant à parvenir à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza et à protéger les civils de la détérioration des conditions humanitaires, indique la présidence égyptienne.

Sisi
le Président Abdel Fattah Al-Sissi et le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Qatari. Photo : présidence égyptienne

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu Cheikh Mohammed bin Abdulrahman bin Jassim Al Thani, Premier ministre et ministre des Affaires étrangères qatari, le 13 février au Caire. Ils ont mis en garde contre le danger de l’escalade des opérations israéliennes à Rafah, au sud de la bande de Gaza, compte tenu des risques d’aggravation de la catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza, indique un communiqué de la présidence égyptienne. 

« La réunion a été l'occasion de traiter des efforts visant à parvenir à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza et à protéger les civils de la détérioration des conditions humanitaires », indique le communiqué. 

Les deux parties ont également souligné la nécessité de la concertation des efforts internationaux pour empêcher l'expansion du conflit et l'augmentation des tensions dans la région. 

Une réunion quadripartite se déroule actuellement au Caire avec la participation du Qatar, des États-Unis et d'Israël pour aborder la trêve dans la bande de Gaza, a rapporté mardi 13 février Al-Qahera news.

Le chef du Mossad (les services de renseignement extérieurs israéliens) David Barnea, le directeur de la CIA (l'agence centrale de renseignements américaine) William Burns, et le Premier ministre qatari étaient arrivés plus tôt dans la journée au Caire.

L'Egypte a appelé à « la flexibilité de toutes les parties » lors du dernier cycle de négociations sur la trêve à Gaza, tenu jeudi 8 février sous l'égide de l'Egypte et du Qatar.

La réunion de Paris, à laquelle ont participé des responsables égyptiens, qataris, israéliens et américains, a abouti à un accord-cadre proposant trois phases comprenant un cessez-le-feu de six semaines.

La visite de Burns au Caire vise à combler les écarts entre les positions des parties et à relancer les négociations. Il n'est pas certain que les efforts de médiation aboutissent à un accord, mais la situation humanitaire à Gaza et la question des prisonniers font pression sur les parties pour qu'elles trouvent une solution.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique