Mardi, 23 avril 2024
Egypte > Politique >

L'Egypte est parmi les rares pays réalisant un taux de croissance de 4,3% entre 2020 et 2023 : Premier ministre

Racha Darwich , Lundi, 12 février 2024

L'exportation des produits agricoles frais et transformés de l'Egypte a enregistré le chiffre record de 9 milliards de dollars en 2023, avec une augmentation de près de 85 % par rapport à 2014.

L'Egypte
Le premier ministre, Mostafa Madbouly au Sommet mondial des gouvernements. Photo: Page officielle du Conseil des ministres.

Dans son allocution au Sommet mondial des gouvernements, le Premier ministre égyptien a annoncé que le sommet se tenait dans des conjonctures économiques exceptionnelles marquées par les hausses inflationnistes sans précédent, des pressions sur les monnaies locales et un recul de leurs revenus en devises étrangères.

Ce qui a fortement impacté la capacité des pays à financer les objectifs de développement durable. "Mais dans ces circonstances, L'Egypte est parmi les rares pays à avoir enregistré un taux de croissance moyen de 4,3% entre 2020 et 2023.", a précisé Madbouly.

Dans son allocution, le Premier ministre égyptien a mis en lumière les nombreux efforts déployés par l'Egypte dans les divers domaines économiques précisant que l'Egypte déploie de grands efforts dans les secteurs économiques qui soutiennent la résilience de l’économie égyptienne, notamment l’agriculture, l’industrie, les communications et les technologies de l’information en vue de porter leur contribution au PIB à 50 % en 2030, contre 30 à 35 % actuellement. 

« Afin d'assurer la sécurité alimentaire, l’Etat a entamé plusieurs mégaprojets agricoles visant à augmenter la superficie agricole de 4 millions feddans pour atteindre près de 10 millions de feddans. Une hausse qui a permis aux exportations des produits agricoles frais et transformés d'enregistrer le chiffre record de 9 milliards de dollars en 2023, avec une augmentation de près de 85 % par rapport à 2014."

D'autre part, il a confirmé que l'Egypte visait à accroître la contribution du secteur manufacturier à 20% du PIB en 2030 via l'adoption de nombreuses facilités. " L’Egypte vise également - dans le cadre de la stratégie d’IA 2030 – à accroître la contribution de ces technologies à environ 8 % du PIB.", a précisé Madbouly.

D'autre part,  il a mis l'accent sur la résilience du secteur du tourisme face aux crises et son importance économique croissante. " Le rythme de croissance de ce secteur s’est accéléré pour atteindre 28 % au cours de l’exercice 2022-2023 et du quatrième trimestre de 2023.", a-t-il précisé.

Madbouly a confirmé qu'au milieu de tous ces développements, l’économie égyptienne n’a pas perdu de vue l’importance d’accélérer la transition vers une économie verte. Dans ce contexte, l’Egypte a lancé en 2022 la "Stratégie nationale égyptienne sur le changement climatique 2050", et a lancé des projets de partenariats régionaux et internationaux d’une valeur de 324 milliards de dollars pour les programmes d’atténuation et d’adaptation.

Dans ce même contexte, l'Egypte a adopté une stratégie pour l'hydrogène vert afin de devenir d'ici 2026 un hub régional de la production de l'hydrogène vert. Le pays vise à porter la part des investissements publics verts dans le plan d’investissement 2024/2025 à environ 50%.

Au terme de son allocution, Madbouly a souligné que l’économie égyptienne, avec son énorme marché, son potentiel prometteur et ses ressources humaines uniques offre de nombreuses opportunités d’investissement pour les investisseurs nationaux et étrangers notamment son gouvernement à adopté un grand nombre de réformes pour soutenir le secteur privé dont 144 réformes entre mai 2022 et septembre 2023 seulement.

Sous le thème "Façonner les gouvernements de demain", le Sommet mondial des gouvernements s'est lancé, lundi 12 février, à Dubaï pour 3 jours. Le WGS discutera d'une approche commune pour améliorer le travail gouvernemental et renforcer la coopération entre les gouvernements du monde entier. En outre, il se concentrera sur le partage des connaissances et de l'expertise et mettra en lumière des histoires et des modèles inspirants dans le domaine du travail gouvernemental.

Cette 11e édition du sommet verra la participation de plus de 25 chefs d'Etat et de gouvernement, 120 délégations gouvernementales, plus de 85 organisations et institutions internationales et régionales, ainsi que la participation distinguée de leaders d'opinion, d'experts et de plus de 4 000 participants.

Le WGS couvre six thèmes principaux, à travers 15 forums mondiaux et plus de 110 dialogues et sessions interactives. Plus de 200 intervenants de premier plan, dont des présidents, des ministres et des visionnaires, partageront leurs idées lors de 23 réunions ministérielles et sessions exécutives qui accueilleront plus de 300 ministres.

Le Sommet mondial des gouvernements décernera plusieurs prix mondiaux, notamment le prix du meilleur ministre du monde, le prix international de Dubaï pour les meilleures pratiques en matière de développement durable, le prix des innovations gouvernementales créatives, le prix mondial des meilleures applications gouvernementales et le prix mondial de l'excellence gouvernementale.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique