Lundi, 26 février 2024
Egypte > Politique >

L’Egypte et le Qatar s'accordent sur la nécessité d’augmenter leur soutien sanitaire à Gaza

Chaïmaa Abdel-Hamid, Dimanche, 11 février 2024

L'Egypte et le Qatar renforcent leur coordination pour soulager les souffrances du peuple palestinien, en se concentrant sur l'aide sanitaire et en agissant comme médiateurs pour un cessez-le-feu, ainsi que pour la libération d'otages et de prisonniers.

s
Hind Rajab, la fillette palestinienne de 6 ans, retrouvée morte le samedi 10 février suite à l'attaque contre l'ambulance qui la transportait. Photo : AFP

47 hôpitaux égyptiens dans 8 gouvernorats ont été alloués pour soigner les blessés palestiniens, accueillant plus de 2 200 blessés et réalisant plus de 1 300 opérations chirurgicales délicates, a révélé le ministre égyptien de la Santé et de la Population, Khaled Abdel Ghaffar.

En visite au Qatar, le ministre égyptien a rendu visite aux blessés palestiniens soignés dans les hôpitaux qataris. Il a également échangé avec Lolwah Al-Khater, ministre d’Etat qatarie chargée de la Coopération internationale, sur la situation humanitaire et sanitaire dans la bande de Gaza, selon un communiqué du porte-parole du ministère, Hossam Abdel Ghaffar, daté du 11 février.

Ils ont souligné l'importance d'augmenter le soutien sanitaire à Gaza, discutant des efforts récents pour fournir un soutien médical aux blessés et malades, tant dans les territoires palestiniens qu'en Egypte et au Qatar.

Le ministre Abdel Ghaffar a révélé que 47 hôpitaux égyptiens dans 8 gouvernorats ont été alloués pour soigner les blessés palestiniens, accueillant plus de 2 200 blessés et réalisant plus de 1 300 opérations chirurgicales délicates.

La ministre Al-Khater a loué l'aide égyptienne aux Palestiniens, soulignant la coordination avec l'Egypte pour soulager les souffrances palestiniennes. Il a également souligné les efforts égyptiens dans ce dossier, à commencer par l’ouverture du terminal de Rafah. L’Egypte et le Qatar jouent un rôle de médiateur pour atteindre une trêve, incluant des propositions de cessez-le-feu et la libération d'otages en échange de prisonniers palestiniens.

La guerre à Gaza a causé 28 064 morts, majoritairement civils, et a poussé environ 1,7 million de personnes à fuir leur domicile, exacerbant la crise humanitaire. Le Hamas a mis en garde contre une potentielle offensive sur Rafah, qui pourrait entraîner des milliers de victimes. L'OMS a exprimé ses condoléances pour le décès de paramédicaux du Croissant-Rouge palestinien, soulignant que les travailleurs de la santé doivent pouvoir accomplir leur mission en sécurité, conformément au droit international humanitaire.

Efforts inlassables pour parvenir à une trêve

L’Egypte et le Qatar intensifient leurs rôles de médiateurs pour instaurer une trêve dans la bande de Gaza, proposant un cessez-le-feu de six semaines et un échange d’otages israéliens contre des prisonniers palestiniens.

Ces négociations, en cours depuis des semaines, font suite à une précédente trêve en novembre qui a vu la libération de 105 otages, dont 80 Israéliens, et 240 prisonniers palestiniens.

La situation humanitaire à Gaza se détériore, avec plus de 28 064 morts, majoritairement des civils.

Environ 250 personnes ont été enlevées en Israël le 7 octobre et emmenées à Gaza, tandis que près de 1,7 million de personnes, sur une population totale de 2,4 millions, ont fui leurs foyers depuis le début des hostilités, exacerbant une crise humanitaire déjà grave.

Israël envisage actuellement une offensive sur Rafah, une ville comptant près de 1,3 million de Palestiniens selon l’ONU, une action qui, selon le Hamas, pourrait entraîner des milliers de victimes.

Les efforts de sauvetage des médecins et ambulanciers sont entravés, soulignant la nécessité de protéger les travailleurs de la santé conformément au droit international humanitaire, comme l’a rappelé l'Organisation mondiale de la santé en présentant ses condoléances pour la perte de deux ambulanciers palestinien. En effet, Yousef Zaino et Ahmed Al-Madhoun ont été tués alors qu'ils effectuaient la mission de sauvetage de l'enfant Hind Rajab dans la bande de Gaza.

Le corps de Hind Rajab, 6 ans, a été retrouvé samedi 11 février au côté de cinq membres de sa famille, dans leur véhicule à Tal Al-Hawa, au sud-ouest de la ville de Gaza.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique