Lundi, 22 juillet 2024
Egypte > Politique >

L'Egypte présente ses condoléances aux Emirats arabes unis et au Bahreïn pour les victimes de l'attaque terroriste en Somalie

Laila Ahmed , Dimanche, 11 février 2024

L'Egypte affirme son plein soutien et sa solidarité avec la Somalie dans la lutte contre le terrorisme et toutes les formes d'extrémisme, appelant à des efforts internationaux concertés pour déraciner le terrorisme.

s
Le siège du ministère égyptien des Affaires étrangères au Caire. Photo : Reuters

L'Egypte a présenté ses condoléances aux Emirats Arabes Unis et au Royaume de Bahreïn pour les victimes de l'attaque terroriste qui a eu lieu samedi soir en Somalie et qui a mené à la mort de trois militaires émiratis et un officier bahreïni, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, dimanche 11 février.  

Les militaires ont été exposés à un acte terroriste alors qu'« ils effectuaient leurs tâches de formation des forces armées somaliennes dans le cadre d'un accord de coopération militaire », a indiqué le ministère de la Défense des Emirats Arabes Unis dans un communiqué publié sur  X. 

Deux autres soldats ont été blessés, précise-t-on de même source, sans donner plus de détails.

L'attaque a été revendiquée par les islamistes radicaux Shebab, un groupe lié à Al-Qaïda qui mène depuis plus de 15 ans une violente insurrection contre le gouvernement somalien et ses bailleurs de fonds étrangers.

« L'Egypte a affirmé son plein soutien et sa solidarité avec la République fédérale de Somalie dans sa lutte contre le terrorisme et toutes les formes d'extrémisme, appelant à des efforts internationaux concertés pour déraciner le terrorisme et tarir ses sources de financement et d'hébergement », a ajoute le ministère égyptien des Affaires étrangères. 

Chassés des principales villes en 2011-2012, les Shebab restent implantés dans de vastes zones rurales du centre et du sud du pays, d'où ils mènent régulièrement des attentats contre des cibles sécuritaires, politiques et civiles.

Le gouvernement du président Hassan Cheikh Mohamoud a lancé en août dernier une vaste offensive, appuyée par l'armée américaine et la force de l'Union africaine présente dans le pays (Atmis), qui, après avoir permis la reconquête de territoires dans le centre du pays, est actuellement à l'arrêt.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique