Mardi, 21 mai 2024
Egypte > Politique >

L'ambassadeur de France remercie l'Egypte pour faciliter la mission du navire « Dixmude »

Chaïmaa Abdel-Hamid, Samedi, 27 janvier 2024

L’ambassadeur français au Caire annonce la fin de la mission du navire français Dixmude, mobilisé pour soigner des blessés de Gaza, et assure la poursuite de la coopération entre l’Egypte et la France pour assurer l’aide aux Palestiniens.

Dixmud

L’ambassadeur français en Egypte, Eric Chevalier, a remercié, vendredi 26 janvier, l'Egypte pour la facilitation du travail du porte-hélicoptères français « Dixmude », qui sert d’hôpital flottant, afin de présenter des services de soins et de traitement médicaux aux blessés palestiniens.

L'ambassadeur français a fait ces propos aux médias égyptiens lors de sa visite au gouvernorat du Nord-Sinaï, annonçant le départ du navire du port, samedi 27 janvier, après avoir accompli sa mission. Le navire était amarré à une cinquantaine de kilomètres du territoire palestinien, depuis son arrivée au port d'Al-Arish le 27 novembre.

Chevalier a précisé que « l'équipe médicale du navire a soigné un grand nombre de blessés palestiniens, notamment des enfants et des femmes, et a effectué plus de 100 interventions chirurgicales » .

Il a également remercié les partenaires égyptiens, notamment les ministères des Affaires étrangères et de la Santé, ainsi que les forces armées pour leur coopération afin de faciliter cette mission.

Pour sa part, le commandant du navire français avait déclaré plus tôt que le navire Dixmude est de classe Mistral et est un hôpital flottant d'une capacité de 40 lits, 25 lits d'hospitalisation, 15 lits de soins intermédiaires, 5 lits pédiatriques, avec des lits de soins, deux salles d'opération équipées et transportant à bord 20 médecins français. Il est équipé d’une aire d’atterrissage pour hélicoptères afin de permettre le transfert rapide des patients du terminal égyptien de Rafah vers le navire. Les dégâts causés par les combats à Gaza ont rendu impossible l’amarrage de grands navires au large de la bande.

L’ambassadeur a également souligné l’ampleur des besoins nécessaires au peuple palestinien, soulignant l’importance du partenariat entre l’Egypte et la France : « Nous pensons que grâce au partenariat et à la coopération entre l'Egypte et la France, les aides nécessaires peuvent réellement être apportées à ceux qui en ont besoin », a affirmé l’ambassadeur.

Il a, en plus, assuré que même après le départ du navire d’aide médicale français, la coopération entre la France et l’Egypte, notamment à travers la Croissant-Rouge égyptien, se poursuivra pour couvrir les besoins des Palestiniens.

Chevalier, qui vient de prendre ses fonctions à l’ambassade de France au Caire le 24 janvier, a été accompagné des membres du Croissant-Rouge égyptien dans la ville d'Al-Arish pour voir le processus du stockage et d’acheminement de l'aide vers la bande de Gaza.

Sur sa page officielle, l’ambassade de France en Egypte a noté que « l'ambassadeur Eric Chevallier a été impressionné par le travail du personnel et des bénévoles du Croissant-Rouge lors de sa visite de leur centre logistique ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique