Jeudi, 18 avril 2024
Egypte > Politique >

Sissi et Poutine assistent par vidéoconférence au coulage de béton de la centrale nucléaire d'Al-Dabaa

Farah Alazzouni , Mardi, 23 janvier 2024

Le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, et le président russe, Vladimir Poutine, assistent par vidéoconférence au début du coulage de béton de l'unité électrique n°4 de la centrale nucléaire d'Al-Dabaa. Ce projet occupe une place importante dans le partenariat entre les deux pays.

Poutine, Sissi
Le prédident égyptien Abdel Fatah Al-Sissi et le prédident russe, Vladimir Poutine

Sissi a annoncé que la création de la centrale nucléaire d’Al-Dabaa en Egypte est « un événement historique » pour le pays et le peuple.

« Nous saluons le démarrage de la deuxième phase de construction d'unités pour la centrale nucléaire d'Al-Dabaa », a affirmé Sissi, soulignant l'intérêt accordé par l'Egypte aux divers domaines énergétiques pour renforcer la croissance économique du pays.

« La station Al-Dabaa occupe une place cruciale dans les projets énergétiques entre l'Égypte et la Russie», a indiqué Al-Sissi lors de la conférence.

La centrale nucléaire d’Al-Dabaa marque une nouvelle étape dans les relations entre l'Egypte et la Russie. Son rôle est primordial dans le domaine de la coopération entre les deux pays et contribuera au développement de l'économie égyptienne et du secteur industriel.

Pour sa part, le président russe a affirmé que l'Egypte est « un partenaire stratégique » pour son pays. Selon lui, les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu un essor. Ce partenariat avec l’Egypte est également solide dans les énergétique et agricole. « Nous cherchons à renforcer nos relations bilatérales », a-t-il poursuivi.

La station Al-Dabaa représente le projet le plus important entre l'Egypte et la Russie, a estimé Poutine. « Nous espérons que l'Egypte participera à plus de 200 événements au sein du groupe BRICS », a-t-il ajouté.

La construction de la centrale d'Al-Dabaa est le fruit d’un accord signé en 2015 avec le géant russe Rosatom. Elle est située à 350 kilomètres du Caire sur le littoral nord-ouest du pays.

La centrale comprend 4 réacteurs d’une capacité de 1,2 gigawatt chacun. 

Il est prévu que la société Rosatom fournisse le combustible nucléaire et assure la formation de l’équipe et la maintenance de la station durant les dix années suivant le lancement des réacteurs.

La construction des deux premiers réacteurs a débuté en 2022, alors que celle du troisième était en mai dernier. D'ici 2030, l'Egypte prévoit que la centrale nucléaire soit entièrement opérationnelle.

Le président égyptien a par ailleurs souligné que la crise mondiale des approvisionnements énergétiques confirme l'importance de la décision stratégique égyptienne de relancer le programme nucléaire pacifique pour la production d'énergie électrique.  Celle-ci contribue à fournir un approvisionnement énergétique sûr à long terme et bon marché, réduisant ainsi la dépendance aux combustibles fossiles et évitant les fluctuations de ses prix.

Le président égyptien a d’autre part révélé que l'énergie nucléaire est nécessaire pour répondre aux besoins croissants en énergie électrique, indispensable aux plans de développement économique et social. Selon lui, l’énergie nucléaire contribue à accroître le recours aux énergies nouvelles et renouvelables, afin d’atteindre la durabilité environnementale et de lutter contre le changement climatique.

La Russie, partenaire stratégique 

Sur le plan politique, les deux présidents ont convenu d'intensifier les efforts internationaux en faveur d'un cessez-le-feu immédiat à Gaza, d’acheminer un accès urgent à l'aide humanitaire dans l’enclave palestinienne et de prendre les mesures nécessaires pour protéger les civils.

A noter que les relations diplomatiques entre l'Egypte et la Russie remonte à 1943, une date marquée  par l’inauguration de la première ambassade égyptienne à Moscou, l'ambassade de l'Union soviétique au Caire et le consulat général soviétique à Alexandrie.

L'Egypte est l'un des premiers pays qui a établi des relations diplomatiques avec la Fédération de Russie après l'effondrement de l'Union soviétique en 1991. La première visite officielle de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak en septembre 1997 a été marquée par la signature des accords de coopération entre les deux pays.

D'autre part, Moscou est le plus grand fournisseur de blé et de produits agricoles en Egypte avec 5,9 millions de tonnes de céréales exportées vers l'Egypte en 2022, et a d’autre part déclaré son intention de livrer trois millions de tonnes supplémentaires d’ici juin 2024.

La Russie poursuit également sa construction de la zone industrielle russe dans le Canal de Suez, qui a débuté en 2017.

En 2022, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint six milliards de dollars. Ces derniers incluent 5 milliards de dollars d'exportations russes vers l'Egypte. La valeur des investissements privés russes dépasse 8 milliards de dollars.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique