Dimanche, 21 avril 2024
Egypte > Politique >

Sissi: la poursuite de la guerre à Gaza ouvre la voie à l'extension du conflit

Ahraminfo , Jeudi, 18 janvier 2024

Le président Sissi et le premier ministre néerlandais se sont entretenus sur la situation à Gaza où 24 448 personnes, en grande majorité des femmes, enfants et adolescents, ont été tuées au cours des opérations militaires israéliennes dans le territoire palestinien depuis le 7 octobre dernier.

s
Le président égyptien Abdel-Fattah Al-Sissi et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. Photo : Page Facebook de la Présidence de la République

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu un appel téléphonique de la part du premier ministre néerlandais, Mark Rutte, portant sur la situation dans la région, selon un communiqué du porte parole de la présidence.

 Sissi a abordé les dimensions de la crise humanitaire dans la bande de Gaza, notant la poursuite des efforts égyptiens pour acheminer les aides humanitaires, dans le cadre du souci de l'Egypte de préserver la stabilité de la région et de sa responsabilité envers ses frères palestiniens.

Le président a averti que la poursuite de la guerre en cours dans la bande de Gaza ouvre la voie à l'extension du conflit, menaçant la sécurité régionale et internationale, soulignant ainsi l'importance pour la communauté internationale de promouvoir d'urgence un cessez-le-feu et de protéger les civils.

Le premier ministre néerlandais a exprimé son appréciation du rôle égyptien œuvrant à parvenir à une accalmie, à protéger les civils et à évacuer les ressortissants étrangers et les blessés de la bande de Gaza.

Rutte a affirmé le soutien de son pays aux efforts égyptiens, mettant l'accent sur la volonté de poursuivre les consultations et la coordination avec l’Egypte pour assurer le rétablissement de la stabilité dans la région. 

Les frappes israéliennes ont tué 93 personnes dans la nuit, notamment dans le sud de la bande de Gaza où Israël a intensifié ses opérations, a déclaré, jeudi 18, le gouvernement à Gaza.

24 448 personnes, en grande majorité des femmes, enfants et adolescents, ont été tuées dans les opérations militaires israéliennes dans le territoire palestinien depuis le 7 octobre dernier, selon le ministère de la Santé à Gaza.

L'ONU a évoqué un « risque de famine » et d'« épidémies mortelles » dans le secteur de Gaza.

« Pour la 7ème fois depuis le début de la guerre, Israël coupe intentionnellement tous les réseaux de communications depuis 5 jours consécutifs », a annoncé le gouvernement de Gaza le 16 janvier.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique