Lundi, 22 avril 2024
Egypte > Politique >

L’Egypte lance 8 stations de traitement de l'eau au Soudan du sud pour renforcer la coopération et la sécurité hydrique

Hanaa Al-Mekkawi , Lundi, 15 janvier 2024

L'Egypte initie des projets innovants pour renforcer la coopération et favoriser la prospérité partagée avec les pays du bassin du Nil, consolidant ainsi des liens et des intérêts communs

L’Egypte
L’Egypte entreprend de nombreux projets pour servir les peuples des pays sources du Nil afin de renforcer les liens entre les peuples et servir les intérêts communs.

Le ministre égyptien de l’Irrigation et des Ressources en Eau, Hany Sewilam, a annoncé lundi 15 janvier la construction par l’Egypte de huit stations de traitement des eaux souterraines au nord du Soudan du Sud, dont trois à Lobonoc et cinq dans l’Etat de Jongelei, afin de fournir de l'eau potable aux habitants, selon un communiqué publié sur la page officielle du ministère.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'une coopération fructueuse entre les deux pays. Le ministre a rappelé les précédents projets égyptiens au Soudan du Sud, notamment une vingtaine de stations d'eau souterraine alimentées à l'énergie solaire, desservant environ 100 000 personnes.

Mohamed Nour Al-Dine, expert en irrigation, a souligné l'importance stratégique de ces projets pour l'Egypte, en particulier en Afrique du Sud, en réponse à la présence israélienne dans le secteur de l'agriculture et de l'irrigation. « Il était crucial pour l’Egypte de renforcer sa présence pour protéger ses intérêts en offrant une assistance agricole et d’irrigation non seulement au Soudan du Sud, mais aussi en Ouganda, au Kenya et en Tanzanie », a-t-il déclaré à Ahraminfo.

Nour Al-Dine a ajouté que, malgré les défis économiques, de tels projets restent essentiels pour l'Egypte et sont parfaitement adaptés aux régions manquant d'électricité mais riches en ensoleillement, suivant le modèle utilisé dans les déserts égyptiens.

Hani Sewilam a expliqué que ces stations visent à fournir de l'eau potable dans le cadre de projets de l'Etat égyptien destinés à servir les pays du bassin du Nil.

Il a précisé que ce projet fait partie d'une série d'initiatives visant à renforcer la coopération bilatérale dans le domaine des ressources en eau et à soutenir directement les citoyens du Soudan du Sud.

En outre, le communiqué a mentionné le projet de nettoyage de Bahr el-Ghazal dans la région de Bentiu de l’Etat d’Unité, visant à atténuer les inondations et prévenir les maladies et épidémies, ainsi qu'à faciliter la navigation fluviale.

Nour Al-Dine a affirmé que « Le Soudan du Sud est une zone stratégiquement sûre, située entre le Soudan et l'Ouganda, loin des conflits du Soudan ».

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique