Mardi, 23 avril 2024
Egypte > Politique >

Sissi et Sunak discutent de la sécurité de la navigation en mer rouge

Laila Ahmed , Jeudi, 11 janvier 2024

Le président Sissi et le premier ministre britannique, Rishi Sunak, ont souligné l'importance d'éviter l'élargissement du conflit dans la région, après l'annonce des armées britannique et américaine de repousser une attaque d’une grande envergure des Houthis en mer Rouge, mardi.

sisi
Le président égyptien Abdel-Fattah El-Sisi et le Premier ministre britannique Rishi Sunak.

Le président Abdel Fattah Al-Sissi et le premier ministre britannique, Rishi Sunak, ont discuté lors d’un appel téléphonique, la sécurité de la navigation en mer rouge, soulignant l'importance d'éviter l'élargissement du conflit dans la région, a indiqué la présidence égyptienne jeudi 11 janvier.

Les forces britanniques et américaines avaient abattu mardi soir 18 drones et 3 missiles tirés par les Houthis en mer Rouge, dans ce que le gouvernement britannique a qualifié mercredi de « plus importante attaque » des rebelles yéménites à ce jour.    

Les Etats-Unis ont mis en place en décembre 2023 une coalition internationale pour protéger le trafic maritime des attaques des Houthis, dans cette zone stratégique où transite 12% du commerce mondial.

Le ministre de la Défense britannique a annoncé mardi soir qu'une autre frégate, le HMS Richmond, était en route pour la mer Rouge afin d'y contrer les attaques des Houthis.

Sissi et Sunak ont discuté « des développements sur la scène régionale à la lumière de la situation actuelle dans la bande de Gaza », indique le porte-parole de la présidence, Ahmed Fahmy. Les communications en cours pour arriver à un cessez-le-feu et échanger les détenus ont également été examinés. 

Le président égyptien a souligné « la responsabilité de la communauté internationale d'assurer l'accès de l'aide humanitaire à la population de la bande de Gaza afin de mettre fin à ses souffrances humanitaires à long terme », a précisé la présidence. 

Israël a juré d'« anéantir » le Hamas au pouvoir à Gaza, et a lancé une offensive dans ce territoire palestinien qui a fait  23,469 morts, en majorité des femmes, des adolescents et des enfants, selon des chiffres communiqués mercredi par le ministère de la Santé à Gaza.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique