Dimanche, 26 mai 2024
Egypte > Politique >

Le ministre chinois des Affaires étrangères lance sa tournée africaine en commençant par l'Egypte

Sabah Sabet , Jeudi, 11 janvier 2024

Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, entame sa visite en Egypte le 13 janvier, marquant le début de sa tournée africaine annuelle et soulignant la coopération croissante entre la Chine et l'Egypte.

s
Le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi. Photos : AFP

Le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, débutera une visite en Egypte ce samedi 13 janvier, première étape de sa tournée africaine.

D'après le ministère chinois des Affaires étrangères, cette tournée, prévue du 13 au 18 janvier, inclura également la Tunisie, le Togo et la Côte d’Ivoire, marquant ainsi la 34ème année consécutive d'une visite d'un chef de la diplomatie chinoise en Afrique.

Wang Yi prévoit également de se rendre au Brésil et en Jamaïque du 18 au 22 janvier.

L'Egypte entretient des liens historiques étroits avec la Chine, qui se sont intensifiés depuis l'invitation du Caire à rejoindre les BRICS en août.

En octobre, la Zone économique du Canal de Suez (SCZone) a signé des accords d'une valeur de 14,75 milliards de dollars avec des partenaires chinois.

Selon l'Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS), la balance commerciale entre les deux pays s'élève à 16,2 milliards de dollars.

Le partenariat économique devrait se renforcer davantage après l'adhésion de l'Egypte au BRICS, le pays étant le principal portail de la Chine vers l’Afrique.

Sur le plan politique, la Chine et l'Egypte partagent des positions similaires sur les questions régionales, notamment la guerre à Gaza.

« La communauté internationale doit agir de toute urgence et prendre des mesures efficaces pour empêcher que cette tragédie ne s’étende », a déclaré Wang Yi le 20 novembre lors du sommet de Ryad consacré à Gaza.

« Nous avons toujours fermement soutenu les efforts du peuple palestinien pour restaurer ses droits et ses intérêts nationaux légitimes », a affirmé Wang Yi.

Il a précisé que depuis le début de la guerre à Gaza, la Chine a été en contact avec toutes les parties concernées pour promouvoir la paix et les négociations, et a utilisé des plateformes multilatérales pour parvenir à un consensus et rétablir la paix.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique