Lundi, 22 avril 2024
Egypte > Politique >

Shoukry: consensus égypto-allemand sur la nécessité de contenir le conflit israélo-palestinien

Dalia Farouq , Mardi, 09 janvier 2024

Dans le cadre d'une réunion au Caire, les ministres des Affaires étrangères égyptien et allemande ont affirmé que des efforts doivent être faits pour faciliter l'aide à Gaza, avant de soutenir que les actions actuelles menant à la déportation des Palestiniens sont inacceptables.

Baerbock, Shoukry
Le ministre des affaires étrangères égyptien Sameh Shoukry lors de la conférence de presse avec son homologue allemande au Caire. Photo: AFP

Lors d'une conférence de presse tenue mardi avec Annalena Baerbock, ministre allemande des Affaires étrangères, le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry a souligné un consensus égypto-allemand sur la nécessité d'empêcher l'expansion du conflit dans la région. Il a affirmé que l'Égypte condamne l'agression contre les journalistes et les entraves à leur mission. 

Shoukry a rappelé que les événements du 7 octobre ne marquaient pas le commencement du conflit, mettant en évidence le ciblage délibéré des Palestiniens, la destruction de leurs maisons, et l'expansion des colonies. 

« La situation d’occupation des territoires palestiniens et les demandes pour les droits du peuple palestinien sont internationalement reconnues », a-t-il déclaré. 

« Le monde parle depuis trois décennies de la question palestinienne », a-t-il continué, critiquant le manque de mesures concrètes pour parvenir à une solution à deux États, malgré les appels internationaux. 

Shoukry a insisté sur la nécessité de se concentrer sur un cessez-le-feu, traiter les questions de sécurité, faciliter l’accès humanitaire et prévenir les déplacements. 

Il a souligné que les actions actuelles mènent au déplacement forcé de deux millions de Palestiniens et que des efforts doivent être faits pour faciliter l'aide à Gaza, avant d'affirmer que "l’occupation continue est sans aucun doute l’une des principales causes d’instabilité dans la région", insistant sur l’importance de "traiter toutes les questions liées à la sécurité pour tous les peuples de la région et de réaliser les droits légitimes du peuple palestinien.". 

Annalena Baerbock a reconnu l'accord avec l'Égypte sur une solution à deux États et a souligné la collaboration avec l'Égypte pour instaurer une trêve humanitaire à Gaza. 

Elle a exprimé ses craintes d'une aggravation du conflit et a confirmé l'assistance de l'Allemagne aux Palestiniens, bien qu'insuffisante. 

"L'Allemagne refuse catégoriquement toute déportation des palestiniens, qu'ils soient en provenance de la Bande de Gaza ou de la Cisjordanie" a-t-elle affirmé.

Elle prévoit de visiter Rafah et Al-Arish pour constater le rôle de l'Égypte dans le soutien aux Palestiniens. 

La ministre allemande a également souligné la nécessité d'un accès rapide aux aides humanitaires et l'ouverture des points de passage israéliens pour assurer un acheminement durable des aides à Gaza. Elle a souligné l'importance de libérer les otages rapidement. 

Cette visite marque la quatrième visite de Baerbock au Moyen-Orient depuis le 7 octobre.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique