Jeudi, 25 avril 2024
Egypte > Politique >

Aucun bateau transportant des émigrés clandestins est parti d'Egypte vers l'Europe depuis 2016 : ministre de l'Emigration

Névine Lameï, Samedi, 06 janvier 2024

L’initiative « Bateaux de survie» offre au citoyen égyptien une vie déccente, en conformité avec les objectifs du programme de l’Onu pour le développement durable.

migrants
Marine italienne, AFP I Des migrants secourus en Méditerranée, et des milliers d'autres malchanceux. Photo : AFP

La ministre égyptienne de l’Emigration, Soha Gendi, a déclaré dans un communiqué publié samedi 6 janvier sur la page officielle du ministère qu’aucun bateau illégal n'a quitté les côtes égyptiennes depuis 2016. Elle a souligné la réussite du programme alternatif mis en œuvre entre août 2022 et décembre 2023 par le gouvernement visant à créer des opportunités de travail aux jeunes égyptiens et à améliorer leurs conditions de vie.

La ministre a déclaré que l'Egypte a pris des mesures décisives ces dernières années, pour lutter contre l'émigration illégale et empêcher la sortie des migrants illégaux à travers les côtes égyptiennes. Le résultat est qu’aucun bateau illégal n'a quitté les côtes égyptiennes depuis 2016.

Gendi a expliqué que l'initiative Marakeb Nagah (Bateaux de survie), lancée par le ministère de l’Emigration pour sensibiliser aux dangers de l'émigration clandestine continue de réaliser ses objectifs dans les différents gouvernorats d’Egypte.

« Bateaux de survie » est conforme aux objectifs de l'initiative présidentielle Hayah Karima (Vie décente), lancée en janvier 2019, et qui s’est transformée aujourd’hui en un « projet national » intégral de développement rural. 

« Bateaux de survie vise à offrir une vie décente au citoyen égyptien et à préserver sa vie, le tout dans le cadre des objectifs du développement durable des Nations Unies et de la Vision Egypte 2030 ».

L'initiative « Bateaux de survie » a été lancée dans 72 villages dans les 14 gouvernorats les plus concernés par le phénomène de la migration illégale. Citons entre autres Menoufiya, Charqia, Louqsor, Assouan, Kafr Al-Cheikh, Gharbia et Alexandrie. Durant sa visite dans ces gouvernorats, Mme Gendi a indiqué qu'un protocole conjoint de coopération a été conclu l’année dernière entre le ministère et des gouvernorats. Ce protocole aide à sensibiliser les jeunes aux dangers de l'immigration clandestine, et à les aider à trouver des emplois appropriés en Egypte ou à l'étranger.

 

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique