Mercredi, 17 juillet 2024
Egypte > Politique >

Shoukry et le chef de la diplomatie iranienne discutent de la situation à Gaza

Ahraminfo , Lundi, 25 décembre 2023

Les deux ministres des affaires étrangères égyptien et iranien ont passé en revue les résultats des efforts du Caire pour parvenir à un cessez-le-feu global et assurer un accès durable de l'aide humanitaire à la bande de Gaza, ainsi que les questions bilatérales entre les deux pays.

s
Les ministres de la diplomatie égyptien, Sameh Shoukry, et iranien, Hossein Amir Abdollahian.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, a reçu, lundi 25 décembre, un appel téléphonique de son homologue iranien, Hossein Amir Abdollahian, concernant l'évolution de la situation dans la bande de Gaza, selon un communiqué publié sur la page Facebook du ministère des Affaires étrangères.

Les deux ministres ont échangé leurs visions sur la détérioration des conditions humanitaires et sécuritaires dans la bande de Gaza.

Ils ont également discuté des pistes d'action au niveau international afin d'atténuer la gravité de la crise humanitaire dont souffrent les Palestiniens de Gaza.

Shoukry a informé son homologue iranien des résultats des communications menées par l'Egypte pour parvenir à un cessez-le-feu global et assurer un accès sûr et durable à l'aide humanitaire à la bande de Gaza.

En plus, il a souligné la nécessité de mettre pleinement en œuvre les dispositions de la récente résolution n° 2720 du Conseil de sécurité concernant la création d'un mécanisme international pour faciliter l'entrée et le contrôle de l'aide humanitaire à Gaza.

Cet appel téléphonique intervient deux jours après celui entre le président Abdel Fattah Al-Sissi et le président iranien, Ebrahim Raïsi, 23 décembre, au cours duquel les deux chefs d'Etat ont discuté de la situation à Gaza et aussi examiné la reprise des dossiers en suspens entre les deux pays.

Les deux pays entretiennent des relations diplomatiques complexes depuis des décennies et ont connu des périodes de coopération, mais également de très fortes tensions.

Leurs relations s'étaient détériorées rapidement après la Révolution iranienne de 1979. Or, des signes de rapprochement potentiel ont resurgi ces dernières années.

Contacts égyptiens intensifs en faveur de Gaza

Le Caire a reçu le dimanche 24 décembre, une délégation du Jihad islamique palestinien dirigée par son secrétaire général, Ziad Nakhaleh, pour discuter des dernières évolutions dans la bande de Gaza.

La visite de Nakhaleh intervient, elle, trois jours après l’arrivée au Caire d’une délégation dirigée par Ismaïl Haniyeh, chef du mouvement palestinien Hamas, pour des entretiens avec des responsables égyptiens.

La délégation du Jihad avait discuté des efforts visant à mettre fin à la guerre d’Israël à Gaza, qui entre maintenant dans son 79ème jour, et préparer un accord pour la libération des prisonniers.

La guerre à Gaza a tué jusque-là plus de 20 000 Palestiniens, dont la majorité sont des femmes et des enfants, et a fait des milliers de blessés.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique