Lundi, 24 juin 2024
Egypte > Politique >

Sissi discute avec son homologue iranien la situation à Gaza

Ghada Ismaïl, Samedi, 23 décembre 2023

Le président égyptien a reçu samedi 23 décembre un appel téléphonique de son homologue iranien, Ebrahim Raïsi, au cours duquel les deux chefs d'Etats ont examiné la reprise des dossiers en suspens entre les deux pays

Sisi, Raisi
Le président Abdel Fattah Al-Sissi et son homologue iranien Ebrahim Raissi. Photo: page officielle de la présidentielle

Le président Abdel Fattah Al-Sissi a reçu un appel téléphonique, samedi 23 décembre, du président iranien Ebrahim Raïsi, qui lui a félicité pour sa victoire aux récentes élections.

Pour sa part, Al-Sissi a abordé l'évolution de la situation dans la bande de Gaza, outre, la voie à suivre pour résoudre les questions en suspens entre les deux pays.

En effet, la première rencontre entre le président égyptien et son homologue iranien, Ebrahim Raïssi, a eu lieu en marge du sommet arabo-islamique, samedi 11 novembre 2023, à Riyad (Arabie Saoudite). Ce sommet était sur la guerre entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza.

Les deux pays entretiennent des relations diplomatiques complexes depuis des décennies et ont connu des périodes de coopération, mais également de très fortes tensions. Leurs relations s'étaient détériorées rapidement après la révolution iranienne de 1979 . Des signes de rapprochement potentiel ont pourtant resurgi ces dernières années. 

En marge du sommet de Riyad tenu le 11 novembre, le président iranien avait affirmé qu’« il n’existe aucune contrainte sur le renforcement des relations avec l' Egypte qu'il a qualifiée de " pays ami " .

Ces dernières années, Téhéran a affirmé être prêt à restaurer ses liens avec Le Caire en réglant les différends sur certaines questions.

Au cours des mois derniers, l'Iran s'est montré de plus en plus explicite quant à ses espoirs de dégel des relations longtemps figées avec l'Egypte depuis plus de 40 ans. « L’Iran est " en contact direct " régulier avec l’Egypte par l’intermédiaire de l'Irak dans le but de rétablir les relations diplomatiques », a annoncé le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, dans un entretien à l’agence de presse officielle iranienne (IRNA) en mai dernier.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique