Jeudi, 18 juillet 2024
Egypte > Politique >

Sissi et Macron affirment l'importance d’éviter l’élargissement du conflit à Gaza

Laila Ahmed , Vendredi, 22 décembre 2023

Les deux présidents égyptien et français s'accordent sur la nécessité de consolider la stabilité régionale, à la lumière des inquiétudes quant à l'élargissement du conflit dans la bande de Gaza.

s
Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi et son homologue français, Emmanuel Macron

Le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, et son homologue français, Emmanuel Macron, affirment l'importance d'éviter tout ce qui pourrait étendre le conflit dans la région, en vue de consolider la stabilité régionale, lors d’un appel téléphonique, a indiqué le porte-parole de la présidence égyptienne, Ahmed Fahmy, dans un communiqué, vendredi 22 décembre.

« Les deux présidents ont également convenu de la nécessité de travailler durement au niveau international pour faire progresser les efforts visant à régler la cause palestinienne de manière juste et durable, en mettant en œuvre la solution des deux Etats », a précisé le communiqué.

La guerre israélienne contre Gaza a suscité des inquiétudes quant à l'élargissement du conflit en mer Rouge suite aux attaques des Houthis contre des navires à destination d'Israël. Ces attaques ont incité six grandes compagnies maritimes et pétrolières mondiales à suspendre leurs expéditions vers la mer Rouge et le canal de Suez.

D'autre part, les échanges de tirs entre Israël et le Hezbollah sont quotidiens à la frontière depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre.

Le chef de la diplomatie israélienne, Eli Cohen, avait affirmé dimanche qu'il fallait « obliger le Hezbollah à se retirer au nord du fleuve Litani », à une quarantaine de km de la frontière, soit par la voie diplomatique, soit « par la force ».

Le Conseil de sécurité de l'ONU devrait se prononcer vendredi, sur une résolution destinée à améliorer l'aide à Gaza. Le nouveau projet de résolution, vu par l'AFP, appelle à « des mesures urgentes pour immédiatement permettre l'accès humanitaire sûr et sans entrave et aussi à créer les conditions pour une cessation durable des hostilités ».

Le ministère palestinien de la Santé à Gaza a annoncé, mercredi 20 décembre, que les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza avaient fait plus de 20 000 morts depuis le début de la guerre, dont au moins 8 000 enfants et 6 200 femmes.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique