Lundi, 20 mai 2024
Egypte > Politique >

Sissi : « La guerre sur notre frontière-est nécessite la mobilisation de tous nos efforts »

Farah Alazzouni , Lundi, 18 décembre 2023

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a été réélu pour un troisième mandat, avec 89,6% de voix validées, soit près de 39 millions de voix, a annoncé lundi l’Autorité nationale des élections.

Al-Sissi

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a exprimé son appréciation aux efforts que les égyptiens ont déployés pour confronter les défis économiques et géopolitiques, lors de son discours après avoir remporté l'élection présidentielle avec 89,6 % des voix, lundi 18 décembre.

Il a aussi souligné que l’Etat égyptien confronte un ensemble de défis à tous les niveaux qui nécessitent de renforcer les efforts avec toute détermination et ardence.

Il a ajouté que le dialogue national va se poursuivre. Le dialogue national, lancé le 3 mai dernier, premier de son genre en Egypte rassemble plus de 2 000 participants représentant les forces politiques et la société civile du pays. Il aura discuté en tout, de 70 dossiers, allant de la politique à l'économie en passant par les questions sociales. 

« Je renouvelle mon engagement avec vous afin de déployer tous les efforts ensemble, pour continuer à construire la nouvelle république », a-t-il ajouté.

« La guerre en cours à la frontière-est nécessite la mobilisation de tous nos efforts pour l'arrêter, car elle représente un danger pour la sécurité nationale égyptienne et à la cause palestinienne » a déclaré Al-Sissi en appuyant sur les efforts égyptiens pour soutenir la cause palestinienne

Il a également insisté que la participation massive des égyptiens au scrutin marque leur rejet de cette guerre inhumaine et non pas simplement pour choisir leur président pour un mandat présidentiel.

Sissi a été réélu lundi pour un troisième mandat de 6 ans, avec 89,6% des voix validées, soit près de 39 millions de voix.

Avec un taux de vote de 66.8%, les égyptiens ont enregistré une participation historique au marathon présidentielle 2024.

Hazem Omar du Parti républicain du peuple, a obtenu 4,5 %, (1,9 million de voix), Farid Zahran, à la tête du Parti social-démocrate (gauche), a recueilli 4% des votes (1,7 million de voix). Abdel-Sanad Yamama du Néo-Wafd, le plus ancien parti libéral du pays, a quant à lui, reccueilli 1,9 % des votes (822 600 voix).

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique