Dimanche, 21 juillet 2024
Dossier > Gaza, la guerre >

Multiplier les aides humanitaires

Chaïmaa Abdel-Hamid, Samedi, 18 novembre 2023

190 camions transportant 2 510 tonnes d’aides : le plus grand convoi d’aide humanitaire globale a été envoyé à Gaza par le fonds Tahya Misr. Le total des aides égyptiennes s’élève désormais à près de 9 205 tonnes.

Multiplier les aides humanitaires

Sous le slogan « Nous partageons pour l'humanité », le premier ministre Mostafa Madbouly a lancé, samedi 18 novembre, le plus grand convoi du fonds « Vive l'Egypte » chargé de divers secours et aide humanitaire pour soutenir les Palestiniens dans la bande de Gaza. Ce convoi de plus de 2 500 tonnes élève le volume des aides à environ 9 205 tonnes, dont la majorité sont fournies par le Croissant-Rouge égyptien, l'Alliance nationale et Hayah Karima.

Selon Tamer Abdel-Fattah, directeur exécutif du fonds Tahya Misr, le convoi « comprend 190 camions renfermant plus de 2 510 tonnes assurant tous les besoins urgents et nécessaires, dont le plus important est le convoi médical, d’une grande importance pour le secteur médical à Gaza ». Il a précisé que le convoi médical comprenait notamment du matériel médical, des lits de soins intensifs, des fournitures d'urgence pour les blocs opératoires, des médicaments pour les maladies chroniques, les maladies rénales, cérébrales et névralgiques, ainsi que des traitements des brûlures de tous degrés. Deux ambulances entièrement équipées pour les opérations de sauvetage ont également été envoyées.

Il a ajouté que le convoi de secours global comprenait également 1 613 tonnes d’aliments prêts à la consommation et de grandes quantités d'eau minérale, de produits laitiers, de vêtements, de couvertures, de groupes électrogènes et autres.

L'Egypte a de plus accueilli par le poste-frontière de Rafah environ 236 blessés et 197 de leurs accompagnateurs, ainsi que 6 713 personnes de nationalités étrangères en plus de 929 Egyptiens.

Une coopération élargie

Aux côtés des efforts égyptiens, un certain nombre de pays arabes ont également fourni une aide importante, tels que la Jordanie, les Emirats, la Tunisie, le Qatar, le Koweït, l'Algérie, l'Iraq, le Kenya, Bahreïn, le Maroc, la Libye et l'Arabie saoudite. Les Emirats arabes unis ont en outre inspecté deux sites favorables à l'établissement d'une station de dessalement d'eau à Rafah.

D’autres pays ont aussi présenté une aide : la Turquie, le Venezuela, le Brésil, la Russie, le Pakistan, le Danemark, l'Inde, le Royaume-Uni, la France, l'Italie, l'Angleterre, le Japon et la Grèce. A ceux-là s’ajoutent des institutions régionales et internationales telles que le Programme alimentaire mondial, l'UNICEF, l'Organisation mondiale de la santé, l'Organisation de secours et de travaux des Nations-Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

Selon les derniers chiffres, 158 avions chargés d’aides sont arrivés en Egypte jusqu'au 18 novembre. Transportant au côté palestinien quelque 2 146 tonnes de fournitures médicales, en plus de 4 668 tonnes de produits alimentaires, 23 tonnes de carburant, 3 971 tonnes d'eau et d'autres matériels de secours s'élevant à 1 169 tonnes, en plus de 16 ambulances et 1 284 camions.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique