Lundi, 24 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Promouvoir l’enseignement technique

Malak Mostafa , Samedi, 29 avril 2023

Le lancement de la deuxième phase des écoles internationales de la technologie appliquée jette la lumière sur l’importance de ce type d’enseignement qui prend de l’ampleur en Egypte.

Promouvoir l’enseignement technique
L’Egypte envisage de créer 100 écoles internationales de technologie appliquée d’ici 2030.

La deuxième phase des écoles internationales de la technologie appliquée vient d’être lancée par le ministère de l’Education et de l’Enseignement technique, en coopération avec Egypt Manpower Project, financé par l’USAID, et cinq partenaires du secteur privé. Cette seconde phase commence par la création de cinq nouvelles écoles internationales de technologie appliquée dans quatre gouvernorats, Qalioubiya, Ménoufiya, Qéna et Guiza. « Le système de modernisation de l’enseignement technique vise à créer des cadres techniques qualifiés capables de parcourir les voies de la compétitivité régionale et mondiale. Ce système qui se consolide et se développe nécessite des efforts concertés. Nous sommes capables ensemble de surmonter tous les défis », a déclaré Réda Hégazi, ministre de l’Education.

Ce système éducatif développé, qui suit le cycle préparatoire, a été mis en place en 2018 par le ministère de l’Education en coopération avec le secteur privé, ainsi que des entités internationales, notamment l’USAID. Il a fait en quelques années un bond en avant dans ce secteur, puisque le nombre d’écoles de technologie appliquée est passé de 3 en 2018 à 42 en 2023, réparties sur 15 gouvernorats. Le gouvernement vise à atteindre 100 écoles en 2030 avec une capacité totale de 130 000 élèves, a déclaré la ministre de la Planification et du Développement économique, Hala Al-Saïd.

Le plan de travail annoncé par le ministère de l’Education pour le développement de l’enseignement technique est fondé sur plusieurs axes, à commencer par la mise en place d’un organisme indépendant pour assurer la qualité de cet enseignement, transformer les programmes scolaires en programmes basés sur les compétences et assurer les compétences des enseignants en leur fournissant une formation fondée sur les nouvelles méthodologies d’enseignement technique. Ainsi, l’Egypte tente de développer un système éducatif de technologie appliquée qui va de pair avec les meilleurs systèmes d’enseignement technique au monde.

Changer l’image négative  de l’enseignement technique

Evoquant l’importance et l’objectif de cet enseignement, l’experte pédagogique et ancienne députée à la commission de l’enseignement Magda Nasr explique que l’Etat prête un grand intérêt à l’enseignement technique et vise par son développement à changer l’image traditionnelle négative qui accompagne ce type d’enseignement. « Cet enseignement n’est plus la place pour les élèves qui n’ont pas réussi à joindre le cycle secondaire ou le bac égyptien, mais il s’agit d’un réel partenariat avec d’énormes entités industrielles, des investisseurs et des entités étrangères dans tous les domaines à travers des protocoles de coopération », explique-t-elle.

En effet, le nouveau système offre plusieurs opportunités à ses étudiants. Tout élève ayant accompli ses études de trois ans dans les écoles de technologie appliquée peut joindre directement le marché du travail dans l’une des entreprises partenaires de ces protocoles. Il peut également poursuivre ses études et s’inscrire dans l’une des universités technologiques ou, après avoir fait une équivalence des diplômes, joindre l’une des universités publiques égyptiennes, notamment les facultés d’ingénierie. « Le développement de l’enseignement technique est l’un des principaux piliers pour atteindre les objectifs de la Vision 2030 de l’Egypte, en formant et en donnant des diplômes aux étudiants hautement qualifiés, capables de penser et de concurrencer sur le marché du travail non pas seulement au niveau national, mais aussi au niveau international. Bref, l’enseignement technique est l’espoir de l’Egypte pour réaliser une avancée remarquable dans le secteur industriel et devenir en quelques années la principale source de main-d’oeuvre qualifiée », explique Nasr.

Dans la même veine, Mohamed Abdel-Aziz, professeur de sciences pédagogiques à l’Université de Aïn-Chams, explique que le développement de l’enseignement technologique et la technologie appliquée étant important, il est nécessaire de mener des campagnes de sensibilisation dans tous les médias et les gouvernorats afin de sensibiliser les citoyens à ce genre d’enseignement : « Il s’agit de présenter de manière claire toutes les opportunités, ainsi que les avantages de cet enseignement ». Et d’ajouter : « Les grandes sociétés et entreprises ont également un rôle dans cette campagne, en offrant de réelles chances de travail qui encourageraient les étudiants à joindre cet enseignement qui, à son tour, leur garantira une opportunité de travail une fois diplômés ».

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique