Vendredi, 23 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Egypte-Iraq: Vers une nouvelle phase des relations

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 08 mars 2023

Le premier ministre iraqien était au Caire cette semaine pour des entretiens avec le président Abdel-Fattah Al-Sissi et le premier ministre, Moustapha Madbouli. Au centre des discussions: les relations bilatérales et les dossiers régionaux.

Egypte-Iraq: Vers une nouvelle phase des relations
Le président Sissi et le premier ministre iraqien ont convenu de renforcer davantage leur coopération tous azimuts.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a confirmé l’engagement de l’Egypte à diversifier les cadres de coopération avec l’Iraq dans tous les domaines, soulignant la nécessité d’accélérer la mise en oeuvre des projets conjoints. Ceci à l’occasion de la visite, le 5 mars au Caire, du premier ministre iraqien, Mohammed Shia Al-Sudani, qui s’est entretenu avec le chef de l’Etat et avec son homologue, Moustapha Madbouli, des dossiers d’intérêt mutuel.

Au cours des entretiens, le président Sissi a réitéré le soutien indéfectible de l’Egypte à la sécurité et à la stabilité de l’Iraq, valorisant les relations stratégiques entre les deux pays et le soutien au peuple iraqien à tous les niveaux, en particulier en matière de lutte contre le terrorisme et dans les efforts visant à consolider la sécurité et la stabilité. Le président a également souligné l’importance de promouvoir la coopération dans le cadre du mécanisme de coopération trilatérale entre l’Egypte, l’Iraq et la Jordanie.

Pour sa part, le premier ministre iraqien a souligné la volonté de son pays de bénéficier de l’expertise égyptienne dans différents domaines.

Les deux parties ont échangé les vues sur un certain nombre de questions arabes et régionales d’intérêt commun. Elles ont convenu de la nécessité de poursuivre la coordination, afin de relever les défis auxquels la région est confrontée et de réaliser les aspirations des peuples à la paix et à la stabilité. Dans un communiqué publié par le Conseil des ministres, Madbouli a souligné que l’Egypte et l’Iraq sont déterminés à renforcer la coopération bilatérale, afin d’augmenter les échanges commerciaux entre les deux pays, soulignant que Le Caire et Bagdad disposent d’énormes capacités.

Au cours de leur réunion, Al-Sudani et Madbouli ont convenu d’activer les protocoles d’accord signés par les deux pays et de préparer les réunions du comité conjoint égypto-iraqien, afin de répondre aux attentes des peuples et leurs aspirations à un avenir meilleur. «  Nous devons redoubler d’efforts au cours des deux prochains mois pour finaliser les protocoles d’accord et les accords qui seront signés lors des réunions du comité conjoint », a souligné Al-Sudani.

Une coopération prometteuse

Ekram Badr Eddine, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire, explique que cette visite est basée sur plusieurs axes. Il y a d’abord le renforcement des relations économiques bilatérales. Les deux pays, qui ont fait un bond important en termes d’échanges économiques, envisagent de promouvoir leur coopération. L’Iraq, en pleine période de reconstruction, appelle à la participation des sociétés égyptiennes aux efforts de reconstruction. Un domaine où l’Egypte possède une importante expérience.

A noter que la valeur des échanges commerciaux entre l’Egypte et l’Iraq a augmenté pour atteindre un record de 147,3 millions de dollars au cours du premier trimestre 2022, contre 129,1 millions de dollars au cours de la même période en 2021, soit une augmentation de 14,1%, selon les données de l’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques.

Le volet sécuritaire a aussi une grande importance. « L’Egypte estime que la stabilité de l’Iraq est la clé de la sécurité arabe. Les deux pays possèdent une expérience importante en matière de lutte contre le terrorisme. D’où l’importance d’échanger les informations et les expertises », ajoute-t-il.

Le renforcement des relations politiques s’est également imposé à l’agenda de cette visite. « Les relations entre l’Egypte et l’Iraq ont connu un grand élan au niveau politique. Le président Sissi a effectué deux visites en Iraq en 2021 pour assister au sommet tripartite égypto-jordano-iraqien et au sommet des pays voisins de l’Iraq, pour devenir ainsi le premier président égyptien à se rendre en Iraq depuis 30 ans. Cette reprise des relations a permis d’inaugurer une nouvelle phase des relations bilatérales », explique Badr Eddine.

Sur la même voie, Mohamad Ezz Al-Arab, chef de l’unité des études arabes au Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram, explique que cette visite s’inscrit dans le cadre des tentatives continues du Caire de ramener l’Iraq à son entourage arabe. « Cette visite intervient près de deux décennies après l’invasion de l’Iraq. Les pays arabes, avec à leur tête l’Egypte, tentent de corriger l’erreur commise précédemment, qui a consisté à négliger l’Iraq », explique le spécialiste. Et d’ajouter que le consensus entre les directions politiques des deux pays permet d’envisager un avenir prometteur.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique