Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Un réseau de transport intégré au service de la Nouvelle Capitale

May Al-Maghrabi , Vendredi, 03 mars 2023

A l’approche du déménagement des employés de l’appareil d’Etat vers la Nouvelle Capitale administrative, le ministre du Transport a annoncé le plan du nouveau réseau de transport la reliant au Grand Caire.

Un réseau de transport intégré au service de la Nouvelle Capitale

Lignes de traction électrique (métro, train électrique rapide, train électrique léger «  LRT », monorail), des bus du Grand Caire, ainsi qu’un réseau de transport intelligent au sein de la Nouvelle Capitale administrative sont les nouveaux moyens de transport, dont certains sont devenus déjà opérationnels, qui serviraient les milliers d’employés qui se déplaceraient vers la Nouvelle Capitale administrative à partir du mois prochain. C’est l’annonce faite cette semaine par le ministre du Transport, Kamel Al-Wazir. « Dans son ensemble, le nouveau réseau de transport vert installé vise à faciliter le déplacement de et vers la Nouvelle Capitale administrative en présentant des moyens de transport modernes, confortables, rapides, mais aussi économiques et respectueux de l’environnement », a souligné le ministre, affirmant que ces mégaprojets de transport sont exécutés sous les directives du président Abdel-Fattah Al-Sissi.

Ainsi, pour servir des milliers d’employés et de citoyens, le LTR, la troisième ligne du métro souterrain et des bus intelligents, déjà opérationnels, offriront un service avec des prix subventionnés, alors que des parkings réservés aux voitures privées (Park & Ride) sont situés à côté des stations du train léger. Acta Mass Transport Company a été chargée par le ministère du Transport de gérer le système de transport interne dans la Nouvelle Capitale administrative et un réseau de 24 voies a été conçu pour relier tous les lieux vitaux de la capitale aux lignes du LRT et du monorail et pour connecter les visiteurs et les résidents de la capitale à ce réseau. Les travaux sont en cours pour achever la première ligne du monorail dont l’entrée en service est prévue en octobre prochain. Avec ses deux lignes, le monorail devra connecter le Grand Caire aux zones métropolitaines périphériques. La première ligne, longue de 54 km, reliera l’est du Caire à la Nouvelle Capitale administrative, avec 21 stations, alors que la deuxième ligne, de 42 km, desservie par 12 stations, raccordera la ville du 6 Octobre à Guiza. Les prix des billets du monorail n’ont pas été encore fixés, mais le ministre du Transport a affirmé qu’ils « seront à la disposition de toutes les classes ».

Quant au LTR, dont la première ligne est déjà en service depuis mai 2022, il est relié à la troisième ligne du métro à la station de correspondance centrale Adly Mansour, qui comprend 5 moyens de transport (train électrique léger, métro, ligne de chemin de fer, bus SuperJet et bus alternatif). Le LRT croisera le monorail à la Nouvelle Capitale administrative et le premier train électrique à grande vitesse, dont la première phase devra entrer en service en 2024, au niveau de l’autoroute Le Caire-Sokhna. Les passagers peuvent ainsi échanger le service avec le monorail de la Nouvelle Capitale administrative à la gare « des arts et de la culture » et avec la ligne de chemin de fer Adly Mansour-Suez à la gare de Badr. Le LRT est également relié aux communautés urbaines voisines, dont Al-Chourouq, Badr et Héliopolis, avec des minibus portant le même logo que le train, alors que des gares du LRT sont équipées de parkings gratuits pour inciter les propriétaires de voitures privées à utiliser ces nouveaux moyens de transport en commun. Selon le ministère, toutes les villes qui passent par, ou à côté, du train électrique léger sont de nouvelles villes qui sont occupées de manière importante et croissante. Ce qui signifie que le nombre de passagers augmentera considérablement avec l’achèvement du processus de déplacement vers la Nouvelle Capitale administrative. « Il est prévu que le LRT transportera environ 500000 passagers par jour, puis un million de passagers après l’entrée en service de sa deuxième phase », a déclaré Al-Wazir.

Prix convenables

Concernant les prix des billets et des abonnements, le ministre a assuré que le gouvernement avait tenu à les subventionner pour ne pas surcharger les passagers par des tarifs exorbitants. A titre d’exemple, le billet du LRT sera de 10 L.E. pour 3 stations, 15 L.E. pour 5 stations et 20 L.E. pour plus de 7 stations, alors que le prix d’abonnement de 3 mois pour le trajet de 3 stations est de 300 L.E., 500 pour le trajet de 5 stations et 600 pour 7 stations, avec des réductions allant de 42 à 50 %. Les abonnements se feront à travers le numéro de service client 19549 ou le site Internet https://www.mobilitycairo.com/. Al-Wazir a dévoilé que son ministère envisageait d’émettre un « billet unifié », en coopération avec une société internationale, pour l’usage de tous les moyens de transport appartenant au ministère du Transport, qui inclura d’abord le transport électrique, puis, dans une deuxième phase, les chemins de fer et les bus de la capitale, et une troisième étape qui comprendra les compagnies aériennes pour faciliter le déplacement des touristes.

Neuf compagnies de transport du secteur privé ont été engagées pour exploiter les lignes de transport vers la Nouvelle Capitale à travers 48 lignes de bus de transport en commun dans le Grand Caire, avec un total de 369 bus, en plus du voyage vers les zones qui sont éloignées du centre-ville telles que 6 Octobre, Cheikh Zayed et 15 Mai. Ces compagnies opèrent du point de départ du quartier gouvernemental dans la Nouvelle Capitale administrative. Le passager utilisera aussi les moyens de transport intérieur offerts par Acta Bus Company pour atteindre la gare routière centrale, à partir de 6h jusqu’à minuit. Le tarif sera entre 18 et 45 L.E. en fonction de la distance. « Les itinéraires des lignes de service vers la Nouvelle Capitale administrative ont été déterminés pour couvrir l’ensemble des zones, quartiers, rues et places, ainsi que les voies de service pour les zones éloignées du centre-ville, et des zones qui seront un point de départ pour les lignes de bus », a détaillé Al-Wazir, indiquant que le nombre des bus pourra être augmenté en fonction de la densité du trafic. D’ailleurs, un taxi intelligent sera disponible à côté du bus, avec 145 véhicules électriques qui vont fonctionner à l’intérieur de la Nouvelle Capitale. Le paiement sera effectué électroniquement par un appareil situé à l’intérieur du taxi, et l’ensemble du système est relié à une plateforme électronique appartenant au Réseau national de sécurité routière.

Maints avantages

Ossama Okeil, professeur de transport à l’Université de Aïn-Chams, a salué l’installation de ce nouveau réseau de transport intégral qui offre maints privilèges à des prix abordables aux citoyens. « Ce nouveau réseau marque un tournant important dans la transformation vers le transport vert respectueux de l’environnement. D’autant plus qu’il offre plusieurs moyens de transport reliant Le Caire et les nouvelles villes à la Nouvelle Capitale administrative pour faciliter le déplacement. Ce qui permettra de diminuer la consommation de carburant, d’atténuer les embouteillages sur les axes principaux et les rues et d’économiser le temps du trajet. A titre d’exemple, le temps de trajet de l’est du Caire à la Nouvelle Capitale administrative par le monorail sera d’environ 60 minutes, 42 minutes de la ville du 6 Octobre à Guiza, alors que le temps du trajet de LRT de la station Adly Mansour au coeur de la Capitale administrative prend 50 minutes », affirme-t-il, se référant à une déclaration du président de l’Organisme national du métro souterrain selon laquelle le LRT permettra d’économiser 1,7 milliard de L.E. par an sur la facture du carburant, alors que le fonctionnement du monorail diminuera la circulation de 595 000 voitures.

Sur l’importance de ce réseau et sa portée, l’expert indique que les études affirment que les différents moyens de transport influencent les choix de la population en ce qui concerne les lieux de travail, le logement et les services. « Les facteurs de disponibilité, de rapidité et de confort, ainsi que le coût économique sont des facteurs qui orientent les choix des passagers. Des facteurs qui ont été pris en considération dans l’exécution des nouveaux projets de transport vers la Nouvelle Capitale administrative qui deviendra le coeur de l’Egypte. Et là, il faut avouer que toutes les facilités, que ce soit au niveau de liaisons avec les nouvelles villes, les liens entre le métro et le LRT et le monorail via des stations de correspondance, des lieux de parking, de transport à l’intérieur de la capitale, ont été assurées pour réduire le temps du trajet et son coût », signale Okeil. Il estime cependant nécessaire de créer une application unifiée pour l’utilisation de tous les moyens de transport du nouveau réseau.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique