Dimanche, 23 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Emigration : Au chevet des expatriés

Chaïmaa Abdel-Hamid, Vendredi, 24 février 2023

Lors d’une rencontre à l’Organisme national de la presse, la ministre de l’Emigration, Soha El-Guindy, a exposé les efforts du ministère pour assurer toutes sortes de facilités aux expatriés et ceux déployés pour lutter contre la migration illégale. Compte rendu.

Emigration : Au chevet des expatriés
Le ministère de l’Emigration se charge des affaires de 14 millions d’Egyptiens vivant à l’étranger.

La ministre de l’Etat pour l’Emigration et les Affaires des Egyptiens à l’étranger, Soha El-Guindy, était l’invitée, cette semaine, de l’Organisme national de la presse. Lors d’une table ronde organisée au siège de l’organisme, à laquelle ont assisté le président de l’organisme, Abdel Sadek El Shorbagui, son viceprésident, Ahmad Mokhtar, ainsi qu’un grand nombre de rédacteurs en chef des différentes publications nationales et sites Web, il a été question des problèmes que rencontrent les expatriés et des efforts entrepris pour garantir leur sécurité et assurer leurs besoins, et ce, à travers les plus importantes initiatives lancées par le ministère. Comme l’a affirmé El- Guindy, « le ministère de l’Emigration est considéré comme l’un des ministères responsables de la sécurité nationale, il se charge des affaires de plus de 14 millions d’Egyptiens vivant à l’étranger. Raison pour laquelle le président Abdel-Fattah Al-Sissi a donné des directives, depuis la création de ce ministère en 2015, pour oeuvrer à rattacher les Egyptiens expatriés à leur pays natal en les intégrant aux projets de développement et en les tenant au courant des derniers développements dans le pays ». Au début de la rencontre, l’ingénieur Abdel Sadek El Shorbagui a souligné le grand intérêt accordé ces dernières années par les dirigeants politiques aux Egyptiens à l’étranger via les initiatives nationales prises par le ministère de l’Emigration en faveur des expatriés qui sont une partie intégrante de la patrie, et que l’Egypte considère comme ambassadeurs à l’étranger, aux niveaux culturel, scientifique et autres. Il a en outre affirmé que l’org anisme est pleinement disposé à coordonner et à coopérer avec le ministère d’Etat à l’Emigration pour soutenir toutes les initiatives qui visent l’intérêt de la patrie et des citoyens égyptiens vivant à l’étranger.

Une communication directe

Au cours de la réunion, la ministre a passé en revue tous les efforts récemment déployés par le ministère, affirmant son souci de communiquer avec les Egyptiens à l’étranger pour connaître leurs besoins et leurs visions du processus de développement de leur pays. « Nous avons pour principal objectif de communiquer directement avec toutes les communautés égyptiennes à l’étranger, dans tous les pays du monde, et ce, via de nouveaux moyens de communication ».

A cet égard, El-Guindy a souligné l’importance des initiatives lancées par le ministère, notamment celle intitulée « Une heure avec le ministre » qui assure une communication directe avec les Egyptiens vivant à l’étranger. La ministre, en poste depuis août 2022, a assuré qu’au cours de ces derniers mois, cette initiative avait permis la communication avec plus de 30 différentes communautés d’Egyptiens vivant à l’étranger (voir fiche). Aussi, afin de répondre aux interrogations des expatriés, le département des plaintes créé par le ministère répond, 24 heures sur 24, aux appels et aux demandes d’informations via téléphone, courrier électronique, ou même via les différentes pages des réseaux sociaux du ministère. « C’est à partir des plaintes et des revendications des Egyptiens de l’étranger que le ministère a réussi à fixer les priorités. Ce service est très efficace en temps de crise, c’était le cas lors de la crise du Covid-19 ou, plus récemment, lors du tremblement de terre qui a frappé la Turquie et la Syrie », a expliqué El- Guindy.

Toujours en réponse aux demandes des expatriés, la ministre a donné l’exemple de la coordination avec le ministère de l’Education et celui de l’Enseignement supérieur pour modifier les dates et les périodes des examens pour convenir à leurs conditions, ou encore la passation de l’année académique sur deux semestres au lieu d’un seul. De même, le ministère a exceptionnellement prolongé d’un an les contrats des personnels enseignants qui ont achevé leurs années de détachement à l’étranger pour leur permettre de régulariser leur situation avant de regagner la patrie.

En outre, des opportunités ont été nouvellement accordées aux expatriés. La ministre a souligné l’importance du projet de loi présenté au Conseil des députés permettant aux expatriés égyptiens titulaires d’une résidence valide d’importer des voitures à usage personnel exemptées des frais de dédouanement et des taxes, y compris la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) et la taxe sur les salaires. En échange, ils doivent transférer un montant en devises étrangères au ministère des Finances. Ce montant sera remboursé cinq ans après la date de paiement, en monnaie locale selon le taux de change à la date du remboursement. Afin de présenter plus de facilités, la ministre a dévoilé qu’une proposition avait été présentée au Conseil des députés pour prolonger de deux mois supplémentaires le délai qui doit prendre fin le 14 mars prochain, et prolonger également le délai d’achat de la voiture jusqu’à cinq ans au lieu d’une seule année.

Des facilités pour les Egyptiens à l’étranger

Et ce n’est pas tout, la ministre a expliqué que des réductions avaient également été accordées sur les billets d’avion pour les Egyptiens à l’étranger (25 % pour le conjoint et 33 % pour deux enfants de moins de 15 ans). Egalement, en coopération avec le ministère du Logement, des projets immobiliers à prix préférentiels et avec des facilités seront consacrés aux Egyptiens de l’étranger. Des comptes d’épargne en dollar à rendement élevé leurs seront également spécialement consacrés via un accord conclu avec les banques Al-Ahly et Misr. « Tous ces services seront disponibles à travers une application électronique, qui facilitera l’accès des Egyptiens à l’étranger à ces différents services. Cette application est en cours de préparation en coopération avec le ministère des Télécommunications et de la Technologie de l’information, pour faciliter l’accès des Egyptiens à l’étranger à toutes ces fonctionnalités dans diverses parties du monde », a affirmé la ministre. A la fin de la rencontre, le président de l’Organisme national de la presse a appelé les rédacteurs en chef présents à consacrer une rubrique, autant que possible, pour traiter des affaires des Egyptiens à l’étranger. « C’est un droit qu’il faut leur accorder », a-t-il conclu.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique