Dimanche, 03 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Le président Sissi assiste au lancement du projet national de développement de la famille

Mercredi, 02 mars 2022

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a assisté, lundi 28 février, au lancement du projet national pour le développement de la famille égyptienne au Centre des conférences internationales Al-Masa, à la Nouvelle Capitale administrative.

Le pr sident Sissi assiste au lancement du projet national de d veloppement de la famille

Le chef de l’Etat a précisé que l’objectif de ce projet est de développer l’Etat égyptien, étant donné que le développement de la famille mène à la satisfaction des citoyens, ce qui contribue au développement de l’Etat. Le président Sissi a souligné l’importance de préserver l’Etat égyptien afin d’éviter qu’il ne soit exposé à la ruine et à la destruction comme ce fut le cas en 2011.

Le président Sissi a souligné en outre que le respect des droits de l’homme figurait en tête des priorités de l’Etat. « Le citoyen doit être conscient de l’ampleur des défis auxquels l’Etat est confronté », a-t-il affirmé. Et d’ajouter que les défis auxquels l’Etat est confronté ne font qu’augmenter sa détermination à poursuivre le travail sérieux au service de l’Egypte.

Le président a jugé nécessaire de lier les exigences du marché du travail à l’enseignement. « L’objectif de l’enseignement est-il simplement d’enseigner à nos enfants ou bien de les qualifier pour le marché du travail ? », s’est-il interrogé. L’Etat oeuvre pour créer un avenir meilleur à nos enfants, a-t-il déclaré, soulignant que 700 000 diplômés arrivent chaque année sur le marché du travail, et celui-ci ne peut pas assimiler ce nombre énorme de diplômés.

L’Etat a besoin de doubler le nombre d’hôpitaux pour améliorer les services de santé accordés aux citoyens, a encore déclaré le président. Il a rappelé qu’un grand nombre de diplômés peuvent rejoindre le programme visant à former des programmeurs informatiques et dont le coût, assumé par l’Etat, s’élève à 30 000 dollars par étudiant. De son côté, le premier ministre, Moustapha Madbouli, a expliqué que ce programme offre l’opportunité de travailler sur n’importe quel marché du monde et d’obtenir un salaire compris entre 20 000 et 30 000 dollars par mois.

Le président Sissi a par ailleurs demandé au ministre des Télécommunications et de la Technologie de l’information de faire une annonce pour les jeunes afin qu’ils rejoignent ce programme.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique