Samedi, 13 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

L’Egypte salue la création de la zone africaine de libre-échange

Maha Salem, Mardi, 30 juillet 2019

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a présidé, les 6 et 7 juillet, le sommet extraordinaire de l’Union Africaine (UA) au Niger. Il a assisté au lancement symbolique de la phase opérationnelle de la Zone de libre-échange continentale africaine.

L’Egypte salue la création de la zone africaine de libre-échange
(Photo : AFP)

« L’entrée en vigueur de l’accord sur la création de la Zone de Libre-Echange Continentale africaine (ZLEC) est un tournant dans le processus d’intégration continentale africaine et une suite naturelle de l’action commune tout au long des décennies depuis la création de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) », a déclaré le président Abdel-Fattah Al-Sissi, au cours du sommet extraordinaire de l’Union Africaine (UA), qui s’est tenu les 6 et 7 juillet à Niamey, au Niger. Le chef de l'Etat a présidé le sommet en sa qualité de président de l'Union africaine. « Le chemin est encore long pour concrétiser cette zone et récolter ses fruits, dont le plus important sera la hausse du volume du commerce interafricain, ce qui exige des efforts et de la détermination », a ajouté le président.

Après des années de négociations, les pays membres de l’UA ont lancé symboliquement, dimanche 7 juillet, la phase opérationnelle de la Zlec, qui doit constituer un pas vers la paix et la prospérité en Afrique et devenir le plus grand espace commercial au monde.

« L’entrée en vigueur de la Zlec est l’événement le plus important dans la vie de notre continent depuis la création de l’OUA en 1963 et sa transformation en UA », a affirmé l’hôte nigérien du sommet, le président Mahamadou Issoufou, l’un des plus ardents promoteurs de la zone.

Un processus qui s'étend sur plusieurs années

Partageant le même avis, le président Sissi a insisté sur le fait que l’objectif essentiel de cette zone est de lever les barrières douanières et non douanières et de promouvoir les relations avec le secteur privé, les hommes d’affaires et les ONG en vue de profiter de leur expérience. Il a aussi déclaré que la libéralisation du commerce devait s’aligner sur des réformes structurelles internes. « Aucun pays ne va tout libéraliser d’un coup, le processus devra s’étendre sur plusieurs années », a expliqué le chef de l’Etat.

54 des 55 pays africains vont constituer ce nouveau marché, dont le siège sera à Accra. Seule l’Erythrée n’a pas signé l’accord, mais a annoncé qu’elle était disposée à le faire. Une équipe d’experts de l’UA s’y rendra prochainement.

Quelque 4 500 délégués et invités, dont 32 chefs d’Etat et plus de 100 ministres, étaient présents pour l’événement dans la capitale nigérienne. D’âpres négociations se poursuivaient dimanche dans les coulisses sur la mise en oeuvre progressive de la Zlec, qui doit réunir 1,2 milliard de personnes. Les discussions achoppent, notamment, sur le calendrier relatif à la réduction des droits de douane et la vitesse à laquelle on les fait baisser, mais aussi sur la circulation des biens importés de l’étranger. Les pays les moins développés ont dix ans pour supprimer les droits de douane. Le marché devrait être actif à partir du 1er juillet 2020. « Il faut donner un calendrier pour que tout le monde puisse jouer son rôle dans la préparation du marché (unique) », a expliqué le commissaire au Commerce et à l’Industrie de l’UA, Albert Muchanga.

L’Egypte, en tant que présidente de l’UA, accorde un grand intérêt à l’intégration économique des pays du continent. La présence du président Sissi à Niamey confirme les orientations africaines de l’Egypte.

L’UA estime que la Zlec permettra d’augmenter de près de 60 %, d’ici à 2022, le commerce intra-africain et de donner un coup de fouet à l’ensemble de ses économies. Ses détracteurs évoquent le manque de complémentarité des économies et craignent que des importations bon marché ne portent préjudice aux petits producteurs agricoles et industriels.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique