Vendredi, 08 décembre 2023
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Exercice militaire commun entre l’Egypte, la Grèce et Chypre

May Al-Maghrabi, Mardi, 23 avril 2019

C’est à la base navale d’Alexandrie sur la Méditerranée que les forces navales de l’Egypte, de la Grèce et de Chypre effectuent l’exercice militaire « Medusa 8 », entamé lundi 15 avril et qui durera plusieurs jours.

Exercice militaire commun entre l’Egypte, la Grèce et Chypre
Les ministres égyptien, grec et chypriote de la Défense ont assisté à la phase principale de « Médusa 8 ».

Cet exercice militaire s’effectue avec la participation d’éléments des forces navales et aériennes et des forces spéciales égyptiennes, grecques et chypriotes. Du côté égyptien, le porte-hélicoptère Anouar Al-Sadate (modèle Mistral), le sous-marin 209, les patrouilleurs lance-roquettes Soleiman Ezzat, ainsi qu’un certain nombre d’avions de combat multifonctions F-16 et des forces armées y participent à côté des forces spéciales grecques, un navire et des éléments des forces spéciales chypriotes.

Selon le communiqué du ministère de la Défense, l’exercice s’inscrit dans le cadre des exercices militaires conjoints qu’organise l’Egypte avec des pays arabes, africains et occidentaux afin de stimuler la collaboration et les échanges militaires. Le communiqué détaille qu’il est destiné « à perfectionner les compétences des officiers et autres participants, à échanger les expertises de combat et de terrain, à se préparer à exécuter des tâches communes dans différentes circonstances et à protéger les cibles vitales de la Méditerranée contre toute potentielle menace ».

Jeudi 18 avril, le général Mohamad Zaki, ministre de la Défense et de la Production militaire, ainsi que l’amiral Ahmad Khaled, commandant en chef de la marine, ont assisté à la phase principale de « Medusa 8 » à côté du ministre grec de la Défense, le général Evangelos Apostolaks, et du ministre chypriote de la Défense, Savles Englides. Le général Zaki a exprimé l’espoir que la phase à venir serait témoin d’« une coopération et d’une intégration plus importantes entre les forces armées des trois pays, en vue de protéger les intérêts communs et promouvoir le développement, la stabilité et les efforts de lutte contre le terrorisme », a déclaré Zaki. De leur côté, les ministres de la Défense de la Grèce et de Chypre ont fait l’éloge de « la haute performance des forces exécutant l’exercice ainsi que de leurs compétences combatives élevées », exprimant la volonté de leurs pays de renforcer le partenariat militaire avec l’Egypte de façon à assurer la sécurité de la Méditerranée, notamment à la lumière des relations politiques distinguées entre les trois pays. Depuis 2014, la gestion des gisements de gaz naturel découverts dans l’est de la Méditerranée est au centre de la coordination militaire entre les trois pays pour protéger leurs intérêts en Méditerranée orientale.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique