Lundi, 26 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

Amira Abdel-Halim : L’Afrique de l’Ouest constitue un vaste marché pour les produits égyptiens

May Al-Maghrabi, Mardi, 16 avril 2019

3 questions à Amira Abdel-Halim, spécialiste des études africaines au Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram.

Amira Abdel-Halim

Al-ahram Hebdo : Quel est, selon vous, l’importance de la tournée du président Abdel-Fattah Al-Sissi effectuée en Afrique de l’Ouest ?

Amira Abdel-Halim : Il s’agit d’une tournée importante dont les résultats sont prometteurs sur tous les plans. Elle s’inscrit dans le cadre de la nouvelle diplomatie égyptienne marquée, depuis l’accession du président Sissi au pouvoir, par un retour en force sur la scène africaine après des relations parfois négligées. En renouant avec les pays africains, l’Egypte accorde bien sûr une priorité particulière aux pays du Bassin du Nil avec lesquels elle coordonne le partage de l’eau du fleuve. Et aujourd’hui, de plus en plus consciente de l’importance de renforcer sa présence en Afrique et de diversifier les formes de coopération, l’Egypte trouve aussi en Afrique de l’Ouest une région stratégique au niveau politique, et prometteuse en matière de commerce et d’investissement.

— En quoi réside, précisément, cette importance stratégique ?

— Il s’agit d’une région stratégique tant au niveau géopolitique qu’économique. Les pays de l’Afrique de l’Ouest s’étendent jusqu’à l’océan Atlantique et disposent de plusieurs passages nautiques importants dans le commerce international. De plus, cette région est riche en ressources naturelles et pétrolières. Des facteurs qui expliquent l’intérêt majeur que lui accordent certaines grandes puissances comme l’Iran, les Etats-Unis et Israël. A chacun ses propres calculs. A titre d’exemple, l’Iran s’efforce d’étendre l’influence chiite dans l’ouest de l’Afrique, où se trouve la plus grande majorité des musulmans du continent. D’où l’importance du rôle que devra jouer l’Egypte, via l’institution d’Al-Azhar, pour contrer cette expansion chiite dans cette région. Israël y a aussi une présence à ne pas négliger. Même les Etats-Unis convoitent aussi cette région, considérée comme la plus riche du monde en termes de production de pétrole brut d’une qualité exceptionnelle. D’autant plus que sa position géographique faciliterait le transport du pétrole vers les Etats-Unis.

— Quel intérêt pourra donc tirer l’Egypte en coopérant avec les pays de l’Afrique de l’Ouest ?

— Sur le plan politique, l’Afrique de l’Ouest est un bloc politique influent regroupant 16 pays, qui constitue l’une des « soft power » (forces douces) de l’Egypte servant ses intérêts, dans la mesure où ces pays pourront soutenir les positions de l’Egypte devant les organisations internationales, comme au sein de l’Union africaine. En matière d’économie, l’Afrique de l’Ouest constitue un vaste marché pour les produits égyptiens. D'ailleurs, il est important que les investisseurs égyptiens saisissent les facilités et opportunités offertes par les codes d’investissement de ces pays pour se positionner dans plusieurs domaines, surtout agricoles. Le renforcement de la coopération égypto-africaine favorise également l’intégration régionale en Afrique, ce qui permet de concrétiser les objectifs de la zone de libre-échange d’Afrique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique