Dimanche, 16 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Tourisme arabe : Un marché-clé

Dalia Farouq, Lundi, 08 décembre 2014

L’Egypte prépare une nouvelle campagne de promotion touristique destinée aux marchés arabes, notamment ceux du Golfe.

Tourisme arabe 

« L’Egypte est toute proche », tel est le titre de la nouvelle campagne de promotion tou­ristique visant les marchés arabes. Elle sera officiellement lancée le 22 décembre.

« Les bonnes recettes du tourisme arabe au cours des derniers mois nous ont incités à lancer cette cam­pagne. Outre ses dimensions publi­citaire et médiatique, la campagne prévoit la création d’une opérette à laquelle participeront les chanteurs arabes les plus populaires », explique Hicham Zaazoue, ministre du Tourisme.

La campagne est organisée par le ministère du Tourisme en collabora­tion avec la compagnie aérienne Egyptair et la Chambre du tourisme et d’hôtellerie. Des offres intéres­santes seront annoncées et seront valables tout au long de l’année 2015. Il s’agit de réductions sur les billets d’avion et de forfaits compéti­tifs offerts par plusieurs agences de voyages, notamment émiraties, saou­diennes et koweïtiennes. Des mesures seront en outre adoptées pour faciliter les transactions ban­caires. « L’élaboration d’un méca­nisme visant à faciliter le système d’octroi des visas entre les pays arabes est l’un des principaux articles de cette stratégie », explique Zaazoue.

Selon Ahmad Choukri, président du secteur du tourisme international au ministère du Tourisme, des vols directs seront mis en service liant Abu-Dhabi, Koweït et Riyad à Charm Al-Cheikh, Hurghada et Marsa Alam. En effet, la campagne de promotion qui sera lancée dans quelques jours met particulièrement l’accent sur les plages de la mer Rouge. « La nouvelle génération de touristes arabes diffère beaucoup des anciennes générations qui visitaient principalement Le Caire et résidaient dans des appartements. Aujourd’hui, on préfère les stations balnéaires et les hôtels », affirme Choukri.

En fait, selon les derniers rapports de l’Organisme des informations du Conseil des ministres, le tourisme arabe en Egypte entre juillet et sep­tembre 2014 a enregistré une crois­sance de plus de 300 %.

Cette croissance est le fruit de l’in­térêt particulier qu’accorde le minis­tère du Tourisme aux marchés arabes. Elle témoigne de l’importance de ces marchés : globalement parlant, près de 20 % des touristes que reçoit l’Egypte proviennent des pays arabes, notamment ceux du Golfe.

Ces chiffres témoignent aussi de la capacité du secteur du tourisme à affronter les défis et à surmonter sa crise.

Selon Adel Abdel-Razeq, expert en tourisme, c’est grâce aux flux des touristes arabes que les profession­nels du tourisme ont pu compenser, au cours du deuxième semestre de 2014, une partie de leurs pertes. En fait, suite à l’attentat terroriste de Taba qui a impliqué la mort de trois touristes coréens au mois de février dernier, un grand nombre de pays européens ont imposé des restric­tions sur les voyages en Egypte. Ce qui s’est soldé par une importante chute des arrivées touristiques qui ont baissé de 60 %. « Comme dans le domaine politique et celui écono­mique, nos amis arabes ont décidé de soutenir le secteur de tourisme en Egypte. Les touristes arabes sont venus en masse pour compenser les pertes », conclut Abdel-Razeq.

Lors d’une réunion récente, les ministres arabes du Tourisme ont décidé d’investir l’équivalent de près de 40 millions de L.E. dans la mise en place d’une stratégie glo­bale pour le développement du tou­risme interarabe .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique