Dimanche, 25 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Nouvelles momies de l’époque tardive

Nasma Réda, Lundi, 16 juin 2014

Une équipe d'archéologues espagnols de Qobbet Al-Hawa, à Assouan, a découvert une chambre funéraire intacte renfermant neuf cercueils avec leurs momies.

Nouvelles momies
Le sarcophage du Nubien.

La mission espagnole de l’Université de Jaén, dirigée par Alejandro Jiménez, professeur d’histoire à l’UJA, et qui mène des travaux sur le site de la nécropole Qobbet Al-Hawa à Assouan depuis 6 ans, a mis au jour une chambre funéraire dans laquelle ont été trouvés neuf cercueils avec leurs momies datant tous de l’époque tardive (650-525 av. J.-C.). « Il y a un seul sarcophage en bois qui renferme la momie d’un Nubien en bon état. A l’intérieur des bandages qui entouraient la momie, les archéologues ont découvert un magnifique sabre de style nubien. Bien qu’il n’y ait aucune inscription sur le sarcophage indiquant l’identité de son propriétaire, il est très probable qu’il appartienne au gouverneur de cette province d’Egypte », explique Nasser Salama, directeur des antiquités à Assouan. Il ajoute que le reste des sarcophages a été trouvé en mauvais état à cause des fourmis blanches qui les ont rongés. Parmi les neuf sarcophages découverts, seuls deux portent le nom de leurs propriétaires. Les décorations inscrites sur l’un d’entre eux montrent qu’il est destiné à une femme membre de la famille de l’inhumé nubien. La fille du gouverneur dénommée Ja wt Ankoket a été enterrée avec un splendide appui-tête. Sur un autre sarcophage est inscrit le nom Sarenpout qui est probablement un frère du défunt.

momies2
L'appuie-tête découvert.

Outre les neuf sarcophages, l’équipe multidisciplinaire (archéologues, anthropologues, historiens, experts espagnols en épigraphie égyptienne) a également découvert dans cette chambre funéraire des offrandes funéraires, des poteries, des ouchebtis et d’autres outils.

La mission a fait cette découverte dans le grand complexe funéraire du grand cimetière QH33 appartenant aux familles de deux gouverneurs de la fin de la XIIe dynastie du Moyen Empire, Haka Ip III et Ameny-Seneb. Selon Alejandro Jiménez, « pendant cette saison de fouilles, la mission a établi une documentation complète sur la momie de Haka Ip III découverte il y a quelques mois. Il était l’un des gouverneurs d’Eléphantine, mort à l’âge de 26 ans environ et enterré dans deux cercueils emboîtés l’un à l’intérieur de l’autre. Le deuxième cercueil était à l’origine pour sa femme. Sa mort soudaine est la raison pour laquelle son sarcophage n’a pas été achevé ». Il ajoute que la documentation complète sur la momie a permis d’approfondir certaines connaissances sur la noblesse de l’Egypte Ancienne.

Tombes des nobles et des dignitaires

Qobbet Al-Hawa ou « la coupole des vents », aussi appelée la « vallée des princes », est une nécropole pharaonique sur une colline rocheuse, à 130 m d’altitude, face à la ville d’Assouan, sur la rive ouest du Nil. Dans cette nécropole se trouvent les tombes des nobles et des dignitaires qui ont régné sur l’Eléphantine, la province du sud de l’Egypte. Ces tombes fournissent des détails importants de la vie des hauts fonctionnaires. Il y a aussi des tombes du Moyen Empire (2040-1640 av. J.-C.), sous le règne d’Amenemhat III du 1853 à 1806 av. J.-C., réutilisées à l’époque tardive (712-332 av. J.-C.). Les tombes sont disposées sur trois rangées sur la coupole de Qobbet Al-Hawa. Près de quatre-vingt ont été fouillées. L’entrée de toutes les tombes de Qobbet Al-Hawa se fait dans le centre de la salle principale, dont le plafond est soutenu par des piliers. Certaines tombes renferment de petites pièces auxiliaires accessibles à partir de la pièce principale. Les tombes ont été creusées dans la roche, les fissures et autres imperfections ont été fixées avec du mortier de chaux et de sable mélangé à du plâtre. Les murs de certaines tombes possèdent des restes du panneau de décoration.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique