Mercredi, 19 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Place aux images

Doaa Elhami, Mardi, 30 octobre 2012

Une série de photos vient illustrer l’apport des architectes italiens au style cosmopolite de la ville. A voir au consulat italien d’Alexandrie.

Place
Mariangela Tarchiarulo
«
Les photos en noir et blanc ajoutent de l’authenticité aux bâtiments représentatifs de l’architecture italienne », se réjouit l’architecte Mariangela Turchiarulo. Organisatrice de La Présence italienne à Alexandrie pendant les XIXe et XXe siècles, une exposition tenue au consulat Italien d’Alexandrie, elle tente de retracer la contribution des architectes italiens au développement urbain d’Alexandrie. On trouve comme exemples de cette architecture le bâtiment du consulat en face de la mer, le siège de la Banque de Rome et le somptueux magasin Okelle Monferrato. Les architectes italiens ont aussi participé à l’édification du palais Montaza, au style florentin, qui fut la résidence de la famille royale, et à celles des mosquées d’Al-Qaed Ibrahim et d’Aboul-Abbass Al-Morsi. Cette dernière se distingue par ses 4 dômes impressionnants, un ornement riche en arabesques et son minaret. La mosquée d’Aboul-Abbass est encore considérée aujourd’hui comme la plus grande d’Alexandrie.

Autre contribution : l’hôtel Cecil qui se dresse majestueusement devant la place Al-Raml. Ces joyaux architecturaux sont l’œuvre d’architectes renommés comme Antonio Lasciac, Ernesto Verucci Bey, Luigi Piattoli ou Mario Rossi (voir encadré). L’histoire de l’architecture d’Alexandrie reste une preuve de l’identité cosmopolite de la ville.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique