Samedi, 13 avril 2024
Dossier > Dossier >

Dates-clés de la réconciliation entre le Fatah et le Hamas

Lundi, 05 mai 2014

Après de longues années de désaccords, les deux mouvements palestiniens se sont entendus pour former un gouvernement d’union dans les prochaines semaines. Chronologie des tentatives de réconciliation.

2006

14 juin : Mahmoud Abbas et le premier ministre Ismaïl Haniyeh parviennent à un accord sur l’intégration d’une force parami­litaire du Hamas à la police, dont la plupart des membres sont fidèles au Fatah.

27 juin : Le Hamas accepte de signer le document d’« entente nationale » recon­naissant implicitement l’existence d’Is­raël.

14 décembre : Le convoi du premier ministre Ismaïl Haniyeh est pris pour cible par des tirs en traversant la frontière entre l’Egypte et Gaza. Le Hamas accuse le Fatah. Des affrontements armés écla­tent entre les partisans des deux mouve­ments faisant 320 morts.

2007

8 février : Le Hamas et le Fatah signent en Arabie saoudite un accord sur la forma­tion d’un gouvernement d’union censé mettre un terme aux violences interpalesti­niennes.

14 juin : Le Hamas prend le contrôle de l’ensemble de la bande de Gaza. Abbas dénonce un coup militaire, limoge le gou­vernement d’union nationale (d’Ismaïl Haniyeh) et charge Salam Fayyad, ancien ministre des Finances, de former un cabinet d’urgence.

2008

23 mars : Le Fatah et le Hamas s’enga­gent à reprendre le dialogue pour la réconci­liation, dans un document signé à Sanaa qui reste lettre morte.

2009

19 janvier : Abbas propose au Hamas un gouvernement « d’entente nationale », au lendemain du cessez-le-feu proclamé à Gaza par Israël et le Hamas, après une offensive israélienne de plus de trois semaines (1400 Palestiniens et 13 Israéliens tués).

2011

27 avril : Le Fatah et le Hamas ont conclu un accord, paraphé le 3 mai et prévoyant la formation d’un gouvernement en vue d’élec­tions générales dans un délai d’un an. Mais les échéances sont constamment repoussées.

2012

7 janvier : Signature d’un accord entre le Fatah et le Hamas sur la libération des déte­nus.

Le 6 février : Le Fatah et le Hamas signent à Doha un accord sur la formation d’un cabinet de transition dirigé par Mahmoud Abbas, chargé de superviser la tenue d’élections. L’accord reste sans effet et inappliqué.

2013

10 janvier : Abbas et Mechaal s’engagent au Caire à relancer le processus de réconci­liation signé entre les deux mouvements en avril 2011. Un des principaux obstacles à la mise en oeuvre de la réconciliation avec le Fatah est levé le 30 janvier lorsque le mou­vement islamiste et le président de la Commission électorale centrale annoncent un accord sur l’enregistrement des nou­veaux électeurs.

2014

23 avril : Alors que les pourparlers avec Israël sont dans l’impasse, une délégation de l’OLP à Gaza convient avec le Hamas de former un gouvernement d’union dans les cinq semaines. Peu après, le gouvernement israélien annule une rencontre avec les Palestiniens, accusant Abbas d’avoir choisi « le Hamas et non la paix ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique