Vendredi, 19 juillet 2024
International > Monde >

Le Kremlin prévoit des "mesures" pour contrer "la menace sérieuse" posée par l'Otan

AFP , Jeudi, 11 juillet 2024

l’OTAN
Les chefs d’État de l’OTAN posent avec le président américain Joe Biden et le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg (C) lors d’une séance de photos sur la pelouse sud de la Maison-Blanche avant un dîner d’État lors de la célébration du 75e anniversaire de l’OTAN à Washington, DC. Photo : AFP

La Russie prévoit des "mesures" pour "contrer la menace sérieuse" posée par l'Otan, jugée "de facto pleinement impliquée dans le conflit autour de l'Ukraine", a déclaré jeudi le porte-parole du Kremlin Dimitri Peskov, cité par les agences russes.

"Nous sommes obligés d'analyser très profondément les décisions qui ont été prises (au sommet de Washington mercredi, ndlr), les discussions qui ont eu lieues, d'analyser très attentivement le texte de la déclaration qui a été adopté. Il s'agit d'une menace très sérieuse pour la sécurité nationale" qui "nous obligera à prendre des mesures réfléchies, coordonnées et efficaces pour contenir l'Otan", a-t-il dit.

Le porte-parole de la présidence russe n'a toutefois pas préciser quand ces "mesures" seront prises et de quelle nature elles seront.

"Nous constatons que nos adversaires en Europe et aux États-Unis ne sont pas des partisans du dialogue. Et à en juger par les documents adoptés lors du sommet de l'Otan, ils ne sont pas des partisans de la paix", a asséné M. Peskov à la presse.

"L'Alliance est un instrument de confrontation et non de paix et de sécurité" a encore fustigé M. Peskov.

L'Alliance atlantique a musclé mercredi son soutien à l'Ukraine, qui résiste à l'offensive à grande échelle de la Russie lancée en février 2022, avec le soutien militaire et financier des Occidentaux.

Outre le matériel promis pour Kiev comme les avions F-16 ou des batteries de défense antiaérienne pour permettre à Kiev de contrer les attaques quotidiennes de l'armée russe, les membres de l'Alliance atlantique ont également reconnu mercredi que l'Ukraine est sur une "trajectoire irréversible" vers son adhésion à l'Otan, ce qui viendrait ajouter une frontière de plus entre la Russie et l'organisation.

"Dès le début, nous avons dit que l'expansion de l'Otan en Ukraine constituait une menace inacceptable pour nous (...) Nous observons là que l'Otan adopte un document qui dit que l'Ukraine rejoindra définitivement l'Otan", a déploré M. Peskov.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique