Jeudi, 18 juillet 2024
Egypte > Société >

L'ombre de Gaza plane sur la cérémonie de remise des prix de la presse égyptienne

Nasma Réda, Mercredi, 10 juillet 2024

Le syndicat des journalistes a célébré, mardi 9 juillet soir, la remise des Prix de la presse égyptienne dans toutes ses branches, en plus du Prix d'appréciation du syndicat reçu cette année par le célèbre Galal Aref, ancien bâtonnier des journalistes.

s

Dina Darwich, journaliste d’Al-Ahram Hebdo, a reçu, mardi 9 juillet soir, le prix Mohamed Salmawy pour la presse en langue étrangère pour l’année 2023 pour son article intitulé « Informer … au prix de mourir », qui met en lumière les périples encourus par les journalistes palestiniens afin de révéler au monde l'atrocité de la guerre à Gaza.

Dans son article, Darwich a publié les témoignages de reporters de la télévision palestinienne comme la célèbre Khawla Al-Khaldy, journaliste de renom à Al-Jazeera,  Wael Al-Dahdouh et le chef du syndicat des Journalistes palestiniens, Tahsin Al-Astal.

Le jury a choisi de récompenser cet article pour le récit à vif du quotidien difficile de ses protagonistes, mais surtout du fait qu’il prédit l’échelle des ravages de la guerre. En effet, l’article a été publié à peine un mois après le déclenchement des hostilités à Gaza.

Dina Darwich, qui occupe le poste de cheffe de la rubrique Société, est la lauréate de la première édition du prix Samir Kassir pour la liberté de la presse en 2006 pour son article « Plume contre biceps », publié le 10 janvier 2006 dans Al-Ahram Hebdo.

Le syndicat des journalistes a également remis le prix de la presse sportive qui porte cette année, le nom de notre collègue Chourouq Chimy. Un prix qui rend hommage et honore la mémoire de Chourouq qui nous a quitté en mars dernier et qui était cheffe de la rubrique Sports d’Al-Ahram Hebdo. 

La Palestine au cœur de la célébration

Lors de son discours, le bâtonnier des journalistes, Khaled El-Balshy, a salué le rôle de la presse égyptienne ainsi que des reporters palestiniens pour alerter le monde sur l’étendue des dégâts provoqués par ce conflit. Il a également appelé à plus de liberté pour le travail journalistique et la liberté de tous les journalistes détenus.

La cérémonie -à laquelle l’ambassadeur de Palestine en Egypte, Diab Al-Loh, a assisté- a inclus des hommages à la presse palestinienne, où Wael Al-Dahdouh qui a remporté le prix de la liberté, a offert les bénéfices de ce prix à l’Egypte pour assister aux soins médicaux des journalistes palestiniens. Adressant un mot télévisé, Al-Dahdouh, dont la famille a été tragiquement ciblée à Gaza à la suite de ses reportages sur la guerre en cours en Israël, a salué ses collègues travaillant à Gaza.

La cérémonie, qui a duré plus de trois heures, a été l’occasion de rendre hommage à l’ingénieur Ibrahim Mehleb, ancien Premier ministre égyptien, pour son rôle au service du syndicat, ainsi que Sanaa Albissi, rédactrice en chef de Nisf Al-Donia en plus de 12 anciens de la profession de journaliste. Yasmine Fouad, ministre de l'environnement, qui assistait à la célébration a quant à elle, participé à la présentation des prix de la presse environnementale. 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique