Samedi, 20 juillet 2024
International > Monde >

L'Ukraine veut recruter ses ressortissants vivant à l'étranger pour ses forces armées

AFP , Mercredi, 10 juillet 2024

s
Archives - Un soldat se tient au point de contrôle repris à Shevchenkove, région de Kharkiv. Photo : AFP

L'Ukraine veut convaincre ses ressortissants en âge de combattre vivant dans d'autres pays européens de rejoindre ses forces armées en créant une nouvelle unité la "Légion ukrainienne" basée et entraînée en Pologne, a annoncé le ministre de la Défense.

Kiev, dont l'armée est épuisée par de lourdes pertes après deux ans et demi d'invasion russe, s'efforce de regarnir ses rangs. Les autorités ukrainiennes ont ainsi déjà intensifié la mobilisation à l'intérieur du pays, notamment grâce à une nouvelle loi adoptée en mai.

Elles cherchent désormais à recruter parmi les centaines de milliers d'hommes ukrainiens vivant en Europe, surtout en Pologne et Allemagne, et dont certains ont fui le pays illégalement justement par peur d'être mobilisés.

"Les Ukrainiens se trouvant en Pologne et autres pays de l'Union européenne pourront rejoindre la défense ukrainienne en signant un contrat avec les forces armées", a déclaré le ministre Roustem Oumerov sur les réseaux sociaux.

La création de cette unité est prévue dans un accord sécuritaire bilatéral entre l'Ukraine et la Pologne signée lundi à Varsovie par le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le Premier ministre polonais Donald Tusk.

Il s'agit d'une "unité spéciale de bénévoles qui s'entraînera sur le territoire polonais" et "sera muni de meilleures armes" occidentales avant d'être déployée sur le front en Ukraine, a assuré M. Oumerov.

"Nous appelons tous les Ukrainiens se trouvant en Europe à rejoindre la Légion ukrainienne", a-t-il déclaré, sans cependant donner de précisions sur le nombre d'hommes que Kiev espère recruter.

En évoquant une formation en Europe et des armes modernes, les autorités cherchent à convaincre, alors que depuis des mois l'armée souffre de manques d'équipements en raison des retards de l'aide occidentale et que des rumeurs circulent sur l'envoi immédiat au front de jeunes recrues pas entraînées et mal équipées.

Le ressentiment suscité par la mobilisation a été aggravé par les scandales de corruption dans l'armée, y compris en raison du système bien enraciné consistant à verser des pots-de-vin pour échapper à la mobilisation.

Kiev estime à 300.000 le nombre d'Ukrainiens en âge de combattre se trouvant actuellement en Pologne voisine.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique