Jeudi, 18 juillet 2024
Egypte > Politique >

Des délégations égyptienne et américaine présidées par les chefs de renseignements se rendent mercredi à Doha

Maha Salem , Mardi, 09 juillet 2024

Une délégation égyptienne présidée par le chef des Renseignements et une autre américaine dirrigée par le chef de CIA se rendent mercredi 10 juillet à Doha avec l’objectif de rapprocher les points de vue entre le Hamas et Israël.

Gaza
La trêve à Gaza est négociée par des délégations éyptiennes, palestiniennes, israéliennes et américaines au Caire et à Doha. Photo : AFP

Les négociations sur la trêve à Gaza se poursuivent au Caire dans un contexte d'activité intense de la délégation sécuritaire égyptienne chargée de rapprocher les points de vue entre les différentes parties, a indiqué une source de haut rang à Ahraminfo.

Une délégation égyptienne présidée par le chef des services de renseignements, et une autre américaine présidée par chef de la CIA se rendront mercredi 10 juillet à Doha avec l’objectif de rapprocher les points de vue entre le Hamas et Israël pour parvenir à une trêve le plus vite possible. 

Les négociations devraient se  poursuivre le 11 juillet au Caire, selon la même source.

Il existe un accord sur plusieurs points, affirme la source. Et d'ajouter que la position de l'Egypte est constante, en faveur d'un cessez-le-feu immédiat et nécessaire. 

Des contacts sont en cours avec le mouvement Hamas dans le cadre des efforts déployés par l’Egypte pour trouver un accord de trêve et d'échange des otages et des prisonniers.  

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a accueilli mardi 9 juillet le directeur de la CIA, William Burns, principal négociateur américain pour discuter d’un accord de cessez-le feu à Gaza, et de libération des prisonniers et des otages.

« L’Egypte rejette catégoriquement la poursuite des opérations militaires dans le secteur » a réitéré Sissi lors de la réunion qui a eu lieu en présence de Abbas Kamel, le chef des renseignements égyptien.

Sissi a insisté sur la responsabilité de la communauté internationale à mettre fin à la guerre à Gaza et à garantir la mise en œuvre d'une assistance humanitaire adéquate, suffisante pour atténuer véritablement la catastrophe humanitaire vécue par les Palestiniens.

Il a également souligné la nécessité de prendre des mesures sérieuses et efficaces pour prévenir l'élargissement du conflit dans la région.

« Il est impératif d’aboutir à la solution à deux Etats dans le cadre d'un règlement équitable et global de la question palestinienne » a plaidé Sissi.

Pour sa part, Burns a salué les efforts égyptiens pour parvenir à un cessez-le-feu et acheminer l’aide, soulignant la reconnaissance de son pays pour les positions mesurées et responsables de l’Egypte, acteur essentiel de la stabilisation régionale et internationale.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique