Vendredi, 19 juillet 2024
Economie > Economie >

Les recettes du Canal de Suez baissent de 57,2% au premier trimestre de 2024 en raison des troubles en Mer Rouge

Ahraminfo , Lundi, 08 juillet 2024

Le déficit de la balance des paiements atteint 17,1 milliards de dollars au cours des 9 premiers mois de l’exercice financier 2023/2024 contre 5,3 milliards.

 Canal de Suez
Archives : Canal de Suez, Ismaïlia, Egypte. Photo : AFP

Les recettes du canal de Suez ont atteint 959,3 millions de dollars lors du premier trimestre de l'année 2024 (janvier - mars) soit une baisse de 57,2 % en comparaison aux 2,2 milliards réalisés lors de la même période l'année passée, selon le rapport de la Banque Centrale d'Egypte (BCE) sur la balance des paiement lors des neuf premiers mois de l'année fiscal 2023/2024.

Cette diminution s’explique principalement par les perturbations du trafic maritime de la mer Rouge, en raison de la guerre à Gaza et des attaques houthies sur les navires passant par Bab El-Mandeb, qui ont forcé plusieurs compagnies de navigation commerciale à modifier leur itinéraire.

Au total, les recettes du Canal de Suez ont diminué de 7,4 % entre juillet 2023 et mars 2024 pour atteindre 5,8 milliards de dollars contre 6,2 milliards dollars l'année passée.

Selon le rapport de la BCE, le déficit de la balance des paiements a largement augmenté à 17,1 milliards de dollars au cours des 9 premiers mois de l’exercice financier 2023/2024 contre 5,3 milliards l'année passée.

L’augmentation du déficit de la balance des paiements est également due à la baisse des transferts des Egyptiens travaillant à l’étranger qui ont reculé de 17,1 % pour atteindre seulement 14,5 milliards de dollars (contre 17,5 milliards de dollars). Cependant, ces transferts ont connu une augmentation significative en mars 2024, pour la première fois après un effondrement de 22 mois, pour s’établir à 2,1 milliards de dollars US (contre 1,9 milliard de dollars en mars 2023), grâce aux décisions économiques prises le 6 mars 2024.

De plus, la balance commerciale pétrolière est passée d’un excédent de 1,7 milliard de dollars à un déficit de 5,1 milliards de dollars en raison de la baisse des exportations qui sont passées de 7,2 milliards de dollars à seulement 4,6 milliards de dollars.

Le déficit des revenus de placement a également augmenté de 4 % pour s’établir à 14,0 milliards de dollars contre 13,5 milliards, sous l’effet de la hausse des paiements des intérêts sur la dette extérieure. Dans le même temps, les recettes provenant des investissements ont diminué de 9,0 % pour s’établir à 1,1 milliard de dollars, principalement en raison de la baisse des recettes provenant des investissements directs.

Mais d'autre part, les recettes touristiques ont augmenté de 5,3 % pour s’établir à 10,9 milliards de dollars contre 10,3 milliards de dollars grâce à une augmentation du nombre de touristes qui est passé à 11,1 millions de visiteurs dans les neuf premiers mois de 2023/2024 soir une hausse de 11,1% en un an.

Le déficit de la balance commerciale des produits non-pétrolier est passé de 25,2 milliards de dollars à 23,7 milliards de dollars et les investissments directs étrangers ont affiché 23,7 milliards de dollars contre 7,9 milliards de dollars lors de le même période l'année passée.

Les principaux indicateurs économiques ont enregistré une nette amélioration suite aux décisions de la Banque centrale d’Egypte de libérer le taux de change de la livre égyptienne qui a permis d’éliminer le marché noir où le dollar avait atteint une valeur de près de 70 livres.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique