Vendredi, 19 juillet 2024
Société > Mode de vie >

La Kaaba se pare d’une nouvelle étoffe pour commencer l'année 1446

Nasma Réda, Dimanche, 07 juillet 2024

La nouvelle année de l’hégire, 1446, commence dimanche 7 juillet au monde islamique, avec le remplacement de la Kiswa (étoffe destinée à recouvrir la Kaaba) à La Mecque.

s
Les travailleurs saoudiens ajustent la nouvelle Kiswa, la couverture protectrice qui engloutit la Kaaba qui est faite de soie noire et de fil d’or et est brodée de versets coraniques, dans la ville sainte d’Arabie saoudite de La Mecque. Photo : AFP

L’équipe du Complexe du Roi Abdulaziz pour la Kiswa de la Kaaba remplace cette étoffe destinée à recouvrir l’édifice saint de La Mecque par une nouvelle, selon un communiqué de l'Autorité générale des affaires des Deux Mosquées. Ce rituel est annuel, la Kiswa est enlevée et la Kaaba est drapée d’une nouvelle étoffe à l’occasion du Nouvel An hégirien.

L’ancienne Kiswa, après avoir été enlevée, est coupée en petits morceaux et offerte à certaines personnes, dignitaires, musées et organisations. Une grande partie est conservée au Musée national de la civilisation égyptienne à Fustat au Caire.

La Kiswa est une grande étoffe qui recouvre la Kaaba, l’édifice sacré en pierre situé au centre de la Grande Mosquée de La Mecque, qui est considéré comme le centre physique de l’Islam communément appelé « la Maison de Dieu ».

La nouvelle Kiswa pèse 1 350 kilogrammes et mesure 14 mètres de haut. Elle se compose de quatre parties séparées, ce qui équivaut à environ 3,33 mètres de largeur et 6,35 mètres de longueur.
Cette Kiswa, brodée en fils d’or et d’argent représentant des versets coraniques, consiste en un tissu spécial utilisé pour couvrir la Kaaba pendant un an.

Le processus de remplacement est effectué par 159 personnes qui sont réparties selon leur spécialisation.

1 000 kg de soie est utilisé pour cette nouvelle Kiswa ornée en 120 kg de fils d'or et 100 fils d'argent.

Couvrir la Kaaba, lieu le plus sacré pour les musulmans, par un tissu est une tradition préislamique remontant à un prince yéménite 200 ans avant l’hégire. Cette étoffe se faisait de plus en plus précieuse, en soie brodée d’or.

C’est l’Egypte qui a été pendant longtemps chargée de l’envoi annuel de la Kiswa et de la clé de la Kaaba, jusqu'en 1962. La Kiswa était transportée sur un palanquin à dos de chameau qui accompagnait la caravane des pèlerins se dirigeant vers La Mecque. Le départ du Caire de ce palanquin donnait lieu à une grande procession, connue sous le nom du « mahmal ».

Cette Kiswa était fabriquée à la maison de Kiswa Al-Kaaba à Gamaliya dans le Vieux-Caire fondée en 1816. Cette maison, qui avait une importance historique et spirituelle majeure, faisait, après sa clôture, partie de la liste du patrimoine culturel égyptien, commémorant ainsi la longue tradition du Mahmal.

Des centaines d’outils, de bobines de fils de coton et de soie sont toujours au-dedans de ce bâtiment qui jouit des travaux annuels de restauration.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique