Vendredi, 19 juillet 2024
Egypte > Politique >

Le nouveau cabinet de Madbouly présente son programme lundi 8 juillet à la séance plénière du Parlement

Racha Darwich , Dimanche, 07 juillet 2024

Le Conseil des députés se devra d’étudier le programme dans un délai de 10 jours afin d’accorder sa confiance au nouveau gouvernement. Le nouveau gouvernement de Madbouly a pour principale mission de résoudre les difficultés renontrées par les citoyens et de promouvoir la croissance du secteur privé.

s
La première réunion du nouveau cabinet avec le président Sissi. Photo: Présidence de la République.

Le nouveau gouvernement de Madbouly assiste au grand complet à la séance plénière du Parlement pour présenter son communiqué, lundi 8 juillet, alors que le premier ministre remettra au président du Conseil des députés le programme du gouvernement, a annoncé une source gouvernementale dimanche 7 juillet.

Conformément à la Constitution, le Conseil des députés se devra d’étudier le programme dans un délai de 10 jours afin d’accorder sa confiance au nouveau gouvernement.

Les missions difficiles du nouveau gouvernement 

La première tâche du nouveau gouvernement est d’apporter une réponse aux difficultés économiques des citoyens. En effet, lors d’une première réunion du président Abdel-Fattah Al-Sissi avec Madbouly et son nouveau cabinet mercredi 3 juillet, juste quelques heures après que celui-ci avait prêté serment, le président Abdel Fattah Al-Sissi a appelé le nouveau gouvernement à prioriser la question des réformes économiques et du développement des secteurs de la santé et de l'éducation.

D’autre part, Sissi a souligné l'importance du développement de l'industrie égyptienne « en tant qu'objectif stratégique dans le processus de construction de l'Etat », d’après un communiqué publié sur la page officielle de la présidence, le mercredi 3 juillet, le jour où le nouveau gouvernement a prêté serment.

Le président a aussi appelé le nouveau gouvernement à encourager les investissements locaux et à promouvoir la croissance du secteur privé, dans le cadre de l'amélioration des performances financières et économiques de l'Etat.

Sur le plan extérieur, le Président a insisté sur les efforts visant à maintenir la sécurité nationale égyptienne à la lumière des défis sans précédent auxquels est confrontée la région.

Préserver les acquis obtenus dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, assurer la sécurité et la stabilité intérieures, consolider les valeurs de citoyenneté, de tolérance et de non-discrimination sont des tâches importantes devant le nouveau gouvernement, toujours selon le même communiqué.

Un nouveau cabinet, une nouvelle composition 

Un nouveau cabinet avait été annoncé le 3 juillet avec de nombreux changements au niveau des nominations. Le remaniement inclut 20 nouveaux ministres sur un total de 30. En outre, des fusions au niveau de plusieurs ministères ont été effectuées. Le ministère des Affaires étrangères est ainsi fusionné avec celui de l’Emigration et des Affaires des Egyptiens à l’étranger. Le ministère des Transports a été affilié au ministère de l'Industrie et le ministère du Commerce avec celui de l'Investissement. Le ministère de la Planification et du Développement économique, quant à lui, fusionnera avec le ministère de la Coopération internationale.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique