Vendredi, 19 juillet 2024
Egypte > Société >

Le Caire célèbre son 1055e anniversaire

Hanaa Al-Mekkawi , Samedi, 06 juillet 2024

Le Caire est la plus grande ville arabe et la dix-septième plus grande ville africaine en termes de densité de population.

s
Archives - Le Nil traverse le centre du Caire, en Égypte. Photo : AP

Le Caire, capitale historique de l'Egypte, célèbre samedi 6 juillet sa fête nationale, qui marque le 1055e anniversaire de sa fondation par le commandant Jawhar Al-Siqilli (le sicilien) en 969.

La capitale a changé de noms plusieurs fois avec les Abbassides: Al-Qataee, Al-Askar, Al-Fostat et Al-Mansoureya avant que le général fatimide Al-Siqilli ne fonde la nouvelle capitale Al-Qahera (La victorieuse).

Le Caire est l’une des plus anciennes villes du monde et a témoigné des nombreuses civilisations qui l’ont traversé et comprend des monuments pharaoniques, romains, byzantins, coptes et islamiques.

Ce qui fait du Caire une destination touristique, culturelle et artistique unique. On l’appelle aussi la ville des mille minarets pour ses nombreuses mosquées.

Selon les propos de l’urbaniste Abasse Mohamed à l’Ahraminfo, Le Caire est l’une des villes les plus diversifiées culturellement. Elle se compose de plusieurs couches qui reflètent toutes les civilisations et les événements historiques que la capitale a connus à travers le temps.

« Possédant de nombreux monuments anciens et modernes, Le Caire est devenu un musée ouvert et une archive documentant le développement politique, social et architectural de l’Egypte pendant ses hauts et ses bas », dit Abbasse, l’ancien doyen de la Faculté d’urbanisme.

Il ajoute que Le Caire est le produit d’une confluence de l’histoire avec la géographie et les interactions des propriétaires du pays et l’intégration des communautés et des cultures embrassées par la terre d’Egypte et absorbées par sa civilisation au cours des époques successives.

En conséquence, ajoute Mohamed, Le Caire absorbe ses invités qui arrivent et migrent pour se dissoudre dans son tissu simplement et adoptent la culture de ses habitants.

D’après lui, Le Caire est actuellement témoin d’un développement significatif avec un mouvement de construction qui lui ajoute des nouvelles couches. Une chose qui reflète un grand intérêt à trouver des solutions aux problèmes existants, mais malheureusement, il se fait au détriment de l’attention portée à la valeur culturelle et à la beauté de la ville.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique