Vendredi, 19 juillet 2024
International > Afrique >

Achèvement de la 4ème édition du Forum d’Assouan au Caire après des débats fructueux

Ahraminfo , Jeudi, 04 juillet 2024

Le forum qui a témoigné de la plus grande affluence depuis la 1ère édition en 2019, a vu la participation de personnalités importantes notamment le président de la Commission de l'Union Africaine, le Secrétaire général de la Ligue arabe ainsi que des hauts responsables de gouvernements africains, des Nations Unies et de l'Union Africaine et des chefs de think tanks et d'organisations de la société civile.

s
Sameh Shoukry, ex-ministre des Affaires ètrangères, Ahmed Abou Gheit, Secrétaire-Générale de la Ligue arabe et Mona Al-Khalili, ministre palestiniènne de la Femme.

Les rideaux sont tombés sur la quatrième édition du Forum d'Assouan pour la paix et le développement durables. Le forum, organisé sous le thème : « L'Afrique dans un monde en mutation : repenser la gouvernance mondiale pour la paix et le développement », s’est tenu les 2 et 3 juillet 2024, au Caire.

« Le Forum d'Assouan coïncide avec des défis sécuritaires sans précédent à l'échelle mondiale et régionale », a déclaré l’ambassadeur Ahmed Abdel-Latif, directeur du Centre International du Caire pour la résolution des Conflits, le maintien et la Consolidation de la Paix (CCCPA), organisateur de l’événement.

Le forum qui a témoigné de la plus grande affluence depuis la 1ère édition en 2019, a vu la participation de personnalités importantes notamment le président de la Commission de l'Union Africaine, le Secrétaire général de la Ligue arabe ainsi que des hauts respnsables  de gouvernements africains, Nations Unies et de l'Union Africaine et des chefs de think tanks et d'organisations de la société civile.

« Nous sommes à un moment crucial d’où la nécessité pour les décideurs de s'engager dans des conversations difficiles mais nécessaires », affirme la ministre congolaise des Affaires étrangères, Thérèse Kayiwamba.

« Le Forum est une occasion pour placer les priorités de l’Afrique au premier plan », indique pour sa part Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint chargé des opérations de maintien de la paix aux Nations-Unies.

Il ajoute que « nous devons tous nous adapter pour faire face au défi du maintien de la paix et trouver des solutions durables et pacifiques ».

Plusieurs accords de coopération ont été signés durant le forum par le Centre du Caire pour promouvoir la paix et le développement en Afrique avec des partenaires clés notamment l'Agence de l'UA pour le développement (AUDA NEPAD), le Bureau des Nations Unies auprès de l'Union africaine (UNOAU), le gouvernement Japonais et le PNUD.

Cette année, de nouvelles initiatives  innovantes ont été introduites notamment le lancement du Réseau africain pour la prévention et la lutte contre l'extrémisme violent. Un prix (le Prix d'Assouan pour la Reconstruction et le Développement post-conflit) a également été lancé et attribué a la Neem Foundation au Nigeria pour son travail visant a renforcer la résilience des communautés locales face a l’extrémisme violent.

Le Prix PCRD du Forum d'Assouan est le premier du genre en Afrique, reconnaissant et mettant en avant des solutions africaines aux défis les plus pressants du continent.

Le forum a émis une série de recommandations notamment la nécessité d’amplifier la voix de l’Afrique au Sommet du Futur (qui sera organisé par les Nations Unies en septembre à New-York pour mieux préparer l’avenir de la planète), de renforcer les efforts de prévention des conflits et consolidation de la paix, et enfin de mettre à profit le rôle des jeunes pour soutenir l’innovation et les solutions durables.
Sent from my iPhone

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique