Vendredi, 19 juillet 2024
Dossier > Egypte-UE >

Ils ont dit

Jeudi, 04 juillet 2024

Abdel Fattah Al-Sissi

Abdel Fattah Al-Sissi, président de la République

La tenue de la Conférence sur l’investissement intervient à un moment très critique à la lumière des crises internationales et régionales successives qui ont jeté une ombre très négative, de multiples défis et fardeaux économiques sur tous les pays du monde à leurs différents niveaux. Ce qui nécessite un soutien et une coordination continus entre l’Egypte et ses partenaires en Europe, afin de faire face durablement à ces défis, surtout après que l’Egypte a prouvé qu’elle est un partenaire fiable pour relever les défis communs et assurer la sécurité et la stabilité dans notre voisinage régional.

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne

Il y a seulement 100 jours, une nouvelle ère d’amitié s’est ouverte entre l’Egypte et l’UE. Et aujourd’hui, nous en récoltons déjà les fruits. Avec notre nouvel accord, nous avons décidé d’atteindre un nouveau niveau d’engagement stratégique entre nous. Vous êtes une porte d’entrée vers l’Europe, entre l’Afrique et le Moyen-Orient, et entre la Méditerranée et l’Indo-Pacifique. Votre stabilité et votre prospérité sont donc essentielles pour toute une région.

Mostafa Madbouly, premier ministre égyptien

Le gouvernement est déterminé à poursuivre la mise en oeuvre des réformes économiques qu’il a adoptées, à poursuivre également son engagement à soutenir le secteur privé, à encourager l’attraction de davantage d’investissements, à maintenir un système de taux de change flexible, à réduire les taux d’endettement et à poursuivre les efforts visant à accroître la contribution du secteur privé à l’activité économique.

Valdis Dombrovskis, vice-président exécutif pour une économie au service des personnes de la Commission européenne

L’UE est déterminée à renforcer ses liens avec l’Egypte, partenaire stratégique et pilier important de la stabilité régionale. Notre aide macro-financière est liée à une série de réformes de politique économique visant à remédier aux vulnérabilités de l’Egypte, à renforcer sa résilience et à soutenir la transition verte.

Hala Al-Saïd, ministre de la Planification

Le volume d’investissement du secteur privé représente 28 % de l’investissement total, l’objectif est de le porter à 40 % cette année, à 50 % l’année prochaine et à 65 % à la fin de 2027.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique