Jeudi, 18 juillet 2024
Dossier > Remaniement Ministériel >

Finances : Le renouveau dans la continuité

Gilane Magdi , Jeudi, 04 juillet 2024

Le remaniement ministériel a vu le départ de personnalités importantes du gouvernement sortant et l’arrivée de nouvelles figures. Retour sur les changements au sein de deux ministères-clés : les Affaires étrangères et les Finances.

Finances : Le renouveau dans la continuité

Le nouveau ministre des Finances, Ahmed Kouchouk, était l’adjoint du ministre sortant des Finances chargé des politiques financières depuis mars 2016. Il était un expert économique à la Banque mondiale au Caire depuis juin 2013.

De mai 2011 à 2013, il était sous-ministre des Finances pour le Partenariat de Deauville (un partenariat établi par le G8 en 2011 pour aider les pays arabes). Kouchouk a obtenu un baccalauréat des arts en économie de l’Université américaine du Caire en 1998. En 2002, il obtient une maîtrise ès sciences en économie de l’Université de Yorkshire au Royaume-Uni. Il est également titulaire d’une maîtrise de la John F. Kennedy School of Government de l’Université de Harvard, qu’il a obtenue en 2010.

Ahmed Kouchouk remplace Mohamed Maait, nommé ministre des Finances en juin 2018. Il a travaillé comme vice-ministre des Finances pour les affaires du Trésor public et chef de l’unité de justice économique de mars 2016 jusqu’à ce qu’il ait été choisi comme ministre. Maait possède une vaste expérience du travail gouvernemental, puisqu’il a travaillé de 2007 comme ministre adjoint des Finances chargé de la sécurité sociale à l’époque de Youssef Boutros-Ghali, dernier ministre des Finances sous l’ancien président Hosni Moubarak. Maait a continué à occuper son poste de ministre adjoint des Finances après la Révolution du 25 Janvier jusqu’à sa démission à l’ère des Frères musulmans en 2013, après quoi il a travaillé comme vice-président de l’Autorité de surveillance financière jusqu’en 2015.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique