Mardi, 27 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Découverte de la tombe du faiseur de bière

Nasma Réda, Lundi, 13 janvier 2014

Khonso Em Heb était le chef des dépôts et le responsable des fabricants de bière pour « les dieux des morts » il y a 3 200 ans. Sa tombe vient d’être découverte dans la nécropole de Thèbes, à Louqsor. Les premières images dévoilent une conservation remarquable.

Khonso Em Heb

Le faiseur de bière livre ses secrets. « Lors de nos tra­vaux habituels de net­toyage de la cour princi­pale du cimetière TT 47 qui appar­tient à l’un des hauts responsables sous le règne d’Amenhotep III, on a constaté les traces d’une autre tombe. A voir les premières traces, ce fut une grande surprise : un tom­beau en forme de T avec de magni­fiques gravures et des scènes aux couleurs éblouissantes », se réjouit Jiro Kondo, directeur de la mission japonaise de l’Université Wassida, une mission qui opère dans la région Al-Khokha depuis des années.

Il s’agit de la tombe de Khonso Em Heb, chef des dépôts et respon­sable des fabricants de bière pour « les dieux des morts » à l’époque des Ramessides, vers la fin de la XVIIIe dynastie il y a plus de 3 200 ans. Bien qu’il n’ait été ni pharaon, ni haut dignitaire religieux, sa tombe se trouve dans la prestigieuse nécropole de Thèbes, située sur la rive ouest du Nil, à Louqsor.

L’endroit et la beauté des scènes peintes sur les murs ont encouragé le ministre des Antiquités, Mohamad Ibrahim, à considérer « cette découverte comme l’une des plus importantes » des dernières années. Le ministre a souligné la présence de « paysages dessinés et de diverses inscriptions sur les murs et le plafond qui révèlent de nombreux détails de la vie quoti­dienne dans l’Egypte antique, notamment les relations entre le mari, sa femme et leurs enfants, ainsi que les rituels religieux ».

L’un des murs montre le chef des brasseurs, également à la tête des réserves royales, présentant des offrandes aux dieux, entouré de sa femme et de sa fille. La tombe prin­cipale TT 47, où la découverte a eu lieu, appartient à Ouserhat, le fils du juge Neh, un surveillant royal d’Amenhotep. Ce site, riche par ses nécropoles, permet de mieux connaître l’histoire des pharaons.

La découverte de la sépulture du responsable de la production de bière s’ajoute à cette longue his­toire. « Vu le bon état de la tombe, les travaux de nettoyage et de res­tauration s’accompliront rapide­ment », se réjouit encore Jiro Kondo. Le ministre des Antiquités souhaite l’inaugurer cette saison, pour encourager le retour des tou­ristes.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique