Vendredi, 19 juillet 2024
Culture > Littérature >

La police algérienne interrompt la présentation d'un livre et arrête son auteure

AFP , Dimanche, 30 juin 2024

s
La Kabylie en Partage

La police a fait irruption dans une librairie de Béjaïa, dans l'est de l'Algérie, pendant la présentation d'un livre par son écrivaine française, Dominique Martre, et arrêté celle-ci, son éditeur et des participants avant de les relâcher quelques heures après, a déclaré l'éditeur dimanche à l'AFP.

"La police a fait irruption dans la librairie samedi après-midi au début de la présentation du livre +la Kabylie en partage+ et a arrêté toutes les personnes présentes dans la salle, y compris l'auteure, son mari, moi-même et le libraire", a raconté son éditeur Arezki Ait-Larbi, qui dirige la maison d'édition Koukou.

"On nous a conduits au commissariat de police avant de nous relâcher vers 20 heures", a-t-il ajouté.

Les raisons de cette descente policière à la Librairie Gouraya n'ont pas été dévoilées.

"La Kabylie en partage, dans l'intimité des femmes", publié et vendu en Algérie, relate les souvenirs de Dominique Martre dans un village de Kabylie dans les années 1970, et raconte le vécu de femmes dans cette région à majorité amazighe du nord de l'Algérie.

Dimanche, l'écrivaine se trouvait "toujours à Béjaïa sans restriction de liberté", selon son éditeur.

"On n'a pas d'explication sur le motif de cette interdiction, le livre se vend dans toutes les librairies", a encore dit M. Ait-Larbi.

La semaine dernière, elle a présenté son livre à Alger "sans aucun problème", a-t-il poursuivi.

La maison d'édition Koukou a déjà fait l'objet de censure ces dernières années en Algérie. En 2022, elle a déclaré que 12 de ses livres, principalement sur des sujets politiques, avaient été interdits lors du principal salon du livre d'Algérie, le SILA.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique